Tim Merlier a une chance unique de décrocher le sacre européen à Munich

Cyclisme | La course sur route en ligne messieurs des championnats d'Europe de cyclisme s’élancera de Munich ce dimanche matin. Tim Merlier, qui emmène la délégation belge, est l’un des principaux favoris sur un tracé qui semble promis aux sprinteurs.

De Pickx

Partager cet article

Après trois podiums en quatre éditions, la course en ligne des championnats d’Europe de cyclisme va-t-elle enfin s’offrir à la Belgique ? Notre pays s’est en tout cas déplacé à Munich avec une équipe très solide, même si plusieurs grands noms sont restés à la maison pour diverses raisons. La sélection belge a même été réduite de 8 à 7 coureurs après le forfait d'Yves Lampaert et de son remplaçant Jens Keukeleire.

Seul leader

Dries De Bondt, Rune Herregodts, Aimé De Gendt, Edward Theuns, Dries Van Gestel et Bert Van Lerberghe seront donc les seuls à entourer Tim Merlier, qui sera l’unique leader de l’équipe belge à Munich. Une belle opportunité offerte par le sélectionneur Sven Vanthourenhout au double champion de Belgique, qui a régulièrement dû partager le leadership avec son futur ex-coéquipier Jasper Philipsen chez Alpecin-Deceuninck ces dernières saisons.

Reste à savoir dans quel état de forme se trouve réellement Merlier, qui n’a plus beaucoup couru depuis son titre national à Middelkerke en juin dernier. Il a repris la compétition il y a trois semaines au Tour de Wallonie, qu’il a disputé dans l’anonymat. Mais le Flandrien termine sa préparation pour le Tour d’Espagne, où il aura rapidement l’une ou l’autre opportunité de briller. Nul doute donc qu’il devrait déjà s’aligner en bonne condition ce dimanche à Munich.

Une solide concurrence

Le parcours de la course est en tout cas taillé pour le récent transfuge de la Soudal-Quick-Step, où il évoluera à partir de janvier prochain. Le peloton s’élancera dimanche de Murnau am Staffelsee, une petite ville au sud-ouest de Munich, pour rejoindre la capitale de la Bavière après une boucle de 208 bornes. Si deux côtes sont répertoriées en première moitié de course, les cents derniers kilomètres et le circuit final, assez technique, seront dénués de toute difficulté. Une arrivée au sprint constitue donc le scénario le plus probable.

Les autres nations l’ont évidemment aussi compris, et arrivent avec la plupart avec leurs meilleurs atouts en cas de sprint massif. Avec Fabio Jakobsen, les Pays-Bas comptent dans leur rang le grand favori de l’épreuve. Mais Alexander Kristoff, Arnaud Démare, Mads Pedersen, le duo allemand formé par Phil Bauhaus et Pascal Ackermann ou encore l’Italien Alberto Dainese devraient tous se mêler à un emballage final qui s’annonce royal. Sans oublier l’Irlandais Sam Bennett qui, bien que toujours en recherche de ses meilleures sensations, pourrait créer la surprise.

Suivez la course sur route en ligne messieurs des championnats d'Europe de cyclisme ce dimanche 14 août dès 10h15 sur Tipik.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top