Thiam, Naert et les Belgian Tornados partent défendre leur titre européen à Munich

Sports | Nafi Thiam (heptathlon), Koen Naert (marathon) et les Belgian Tornados (relais 4X400m) défendront leur titre lors des championnats d'Europe qui débutent lundi à Munich, en Allemagne. L'athlétisme fait partie des neufs sports regroupés en Bavière à partir de jeudi, et jusqu'au 21 août, dans la deuxième édition des 'Championnats européens'.

De Belga

Partager cet article

Championne du monde à Eugene le mois dernier, Nafi Thiam avait réservé sa participation pour cet Euro, mais la Namuroise, 27 ans, figure bien dans la sélection des 58 athlètes belges.

Koen Naert, 32 ans, a, lui, fait de Munich l'un des grands objectifs de sa saison. Bashir Abdi, en bronze à Eugene et aux JO à Tokyo en 2021, ne sera par contre pas au départ.

En bronze également dans l'Oregon sur le 4X400m, les Tornados voudront se qualifier pour leur 30e finale dans les grands championnats. Jacques Borlée pourra cette fois compter sur Jonathan Borlée, blessé avant les Mondiaux, qu'il a adjoint aux "bronzés d'Eugene" Jonathan Sacoor, Julien Watrin, Alexander Doom, Kevin et Dylan Borlée. La Belgique visera un 3e titre européen d'affilée après Amsterdam 2016 et Berlin 2018, et un 16e podium international.

D'autres athlètes belges seront à suivre avec Noor Vidts à l'heptathlon, championne du monde en salle au pentathlon et 5e à Eugene, les Cheetahs, 4e du relais 4X400m à Berlin il y a 4 ans et finalistes aux JO puis aux Mondiaux, ou encore Cynthia Bolingo remise de sa blessure au genou qui l'a privée des championnats du monde.

Julien Watrin (400 m haies), Elise Vanderelst, championne d'Europe en salle du 1.500m, Isaac Kimeli, 10e du 10.000m à Eugene et le perchiste Ben Broeders, vainqueur de la Ligue de Diamant à Paris en juin, pourraient, parmi d'autres, se montrer aussi à Munich.

L'Euro 2020 prévu à Paris avait été annulé en raison de la crise sanitaire.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top