Van Bommel confiant avant le match retour face à Lilleström: "ne pas être arrogants"

UEFA Conference League | L'entraîneur de l'Antwerp, Mark van Bommel, aborde avec confiance le match retour du troisième tour de qualification de la Conference League de football, demain/jeudi (19h30) au stade du Bosuil face à Lilleström. Les leaders de la Jupiler Pro League se sont imposés 1-3 la semaine dernière en Norvège au match aller. "Nous aimerions continuer, c'est notre ambition", a déclaré le Néerlandais mercredi lors d'un événement presse au stade de l'Antwerp.

De Belga

Partager cet article

Après la victoire à Lilleström, l'Antwerp semble avoir un pied et demi en barrages. Van Bommel est confiant, même s'il ne veut pas s'attarder sur l'actuel numéro deux du championnat de Norvège. "Le résultat du premier match est un très bon résultat européen", a déclaré le T1 anversois. "Les attentes sont élevées et nous avons acheté de nouveaux joueurs, mais ce n'est pas une garantie pour se qualifier."

Van Bommel a également vu comment l'Union, lors du troisième tour préliminaire de la Ligue des champions mardi, a cédé un avantage de 2-0 du match aller au retour contre les Rangers (3-0 à Glasgow). Il ne veut donc pas beaucoup parler de rotations dans son effectif. "D'un côté, on peut dire qu'une avance de 3-1 offre des possibilités, mais en même temps, ce n'est que 3-1. Concéder un but peut arriver rapidement et ensuite cela peut aller dans tous les sens. Regardez l'Union, même s'ils ont joué en déplacement dans un chaudron. Nous n'avons pas le droit à l'erreur et ne pouvons pas être arrogants en effectuant des changements."

Si le Great Old se qualifie, il a de bonnes chances de rencontrer au dernier tour de qualification (barrages) les Turcs de Basaksehir Istanbul qui ont aussi gagné leur match aller 1-3 à Breidablik en Islande.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top