La première étape au sprint du Tour de l'Ain pour Jake Stewart, Stan Van Tricht 3e

Cyclisme | Jake Stewart (Groupama-FDJ) a remporté au sprint la première des trois étapes du Tour de l'Ain cycliste (2.1) disputée mardi sur 150,76 km entre Châtillon-Sur-Chalaronne et Val-Revermont.

De Belga

Partager cet article

C'est la première victoire professionnelle du Britannique, 22 ans, qui a devancé en force le Français Romain Cardis (St Michel - Auber93) et Stan Van Tricht (Quick Step-Alpha Vinyl), 22 ans, aussi.

Sur un tracé sans grande difficulté, Tim Wellens (Lotto Soudal) a faussé compagnie au peloton pour former l'échappée du jour avec le Français Mathis Lebeau (Nice Métropole Côte d'Azur) et le Suisse Stefan Bissegger (EF Education-EasyPost). Seul Bissegger est resté en tête avant d'être repris à 24 km de l'arrivée par le peloton voulant profiter de la seule occasion de conclure au sprint.

Le Français Remi Cavagna (Quick Step-Alpha Vinyl) a bien tenté une vaine contre-attaque dans une fin de course un peu décousue, comme plusieurs autres coureurs ensuite. Le peloton s'est cependant joué la victoire au sprint malgré une dernière banderille de Rémi Cavagna sous la flamme rouge.

La course marquait la rentrée du champion du monde, le Français Julian Alaphilippe qui s'est montré en fin d'étape.

La deuxième étape au profil vallonné (avec deux fois le col de Portes à franchir (cat.1) et deux cols de deuxième catégorie) reliera Saint-Vulbas à Lagnieu sur 144km.

Cette 34e édition du Tour de l'Ain s'achèvera jeudi par un tronçon de 131 km entre le Plateau d'Hauteville et Lélex avec deux fois le col de Menthière (cat.1) dans la seconde moitié du parcours.

Seul vainqueur belge au palmarès, Axel Merckx l'avait emporté en 2003. Harm Vanhoucke a terminé deuxième l'an dernier derrière l'Australien Michael Storer.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top