Selim Amallah, quelques mois de plus au Standard avec le Qatar dans le viseur ?

Jupiler Pro League |

Grand artisan de la première victoire du Standard en Jupiler Pro League face au Cercle de Bruges, Selim Amallah semble revivre en ce début de saison et veut enchainer avec les Liégeois face à Westerlo. L’international marocain a émis le souhait de quitter Sclessin, mais il pourrait bien se raviser. 

De Pickx

Partager cet article

Trois matchs, trois buts sur penalty et un gros investissement sur le terrain, Selim Amallah est l’homme du Standard de Liège en ce début de saison. Et c’est aussi une bonne surprise car il y a quelques semaines, l’ancien Mouscronnois expliquait avoir des envies d’ailleurs. Mais après trois journées, le Marocain est toujours présent, plus impliqué que jamais. Au plus grand bonheur du club et de ses supporters qui semblent avoir oublié les déclarations estivales du joueur.  

Facteur X

Lors du succès de dimanche dernier face au Cercle de Bruges, Amallah a tout simplement été le meilleur Rouche sur la pelouse. Pas seulement grâce à ces deux buts, mais surtout car il était la plaque tournante de son équipe. Si le Standard a essentiellement joué via l’axe, c’est parce que le joueur de 25 ans s’y trouve et que celui-ci y était précis avec 84 % de passes réussies.

"J'aime Selim, c'est un joueur de haut niveau. Je le veux garder le plus longtemps possible ici. Il est le facteur X de cette équipe", a d’ailleurs expliqué Ronny Deila en conférence de presse. Le coach qui est rejoint par Renaud Emond. "Quand on voit sa prestation face au Cercle, c’est du haut niveau. Le coach l’aime bien et il se sent bien. On verra, c’est à lui de prendre sa décision. Maintenant, je suis convaincu que la dynamique qui s’installe au Standard donne envie de rester à certains joueurs qui avaient peut-être des désirs de départ."

Le Qatar en tête 

Ce qui pourrait prolonger le bail de Selim Amallah à Liège, c’est la Coupe du monde qui si disputera dans quatre mois au Qatar. En effet, s’il continue à prester de la sorte, le milieu offensif devrait avoir sa place dans les 26 Lions de l’Atlas que Vahid Halilhodzic va sélectionner. Rester à Sclessin est un gage de sécurité. 

L’Olympiakos a montré un intérêt mais le joueur privilégie des pistes espagnoles. Arriver dans un nouveau club, cependant, demande un temps d’adaptation et surtout, la certitude de temps de jeu est bien moindre. "Il est assurément un joueur important pour nous. Il est au Standard depuis un moment et il a de l’ambition, d’où sa volonté de passer un cap dans sa carrière. Mais quitter Sclessin juste avant la Coupe du monde… Je ne le ferais pas si j’étais lui. Le mieux serait qu’il reste avec nous, soit en bonne condition physique et retrouve le niveau qu’on lui connaissait il y a deux ans. C’est le meilleur moyen de passer un cap par la suite", ajoutait l’entraineur du Standard, qui veut tout faire pour conserver Amallah encore quelques mois. 

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment la rencontre Westerlo - Standard de Liège de ce samedi 13 août à 16h, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top