Le Standard débloque son compteur en écartant le Cercle de Bruges

Jupiler Pro League | Le Standard a débloqué son compteur victoire en s'imposant 2-0 contre le Cercle de Bruges pour la 3e journée de Jupiler Pro League, dimanche. Les Liégeois ont pu compter sur un doublé de Selim Amallah sur penalty (31e, 45e+5) pour prendre les trois points.

De Belga

Partager cet article

Dans un match très rugueux et haché par de nombreuses fautes, il a fallu attendre la demi-heure pour le premier fait marquant de la rencontre. À la réception d'un corner joué au sol, Selim Amallah a vu sa frappe être contrée de la main par Simon Denkey et Erik Lambrecht, l'arbitre de la rencontre, a indiqué le point de penalty. Le Marocain n'a ensuite pas tremblé pour donner l'avance aux Liégeois (31e).

Libérés par ce but d'ouverture, les Liégeois ont encore eu les occasions de doubler la mise via Aron Donnum qui a manqué de justesse dans le dernier geste (35e, 37e). Après une occasion de Denkey sauvée par Arnaud Bodart (45e), le Norvégien s'est racheté en provoquant un penalty pour une faute de Leonardo Lopes Da Silva, accordé après l'intervention du VAR. Amallah en a profité pour planter son deuxième but de l'après-midi (45e+5).

Le scénario de la seconde période a été similaire à celui de la première avec de nombreuses fautes qui ont coupé le rythme de la partie. La plus belle opportunité du deuxième acte a été à mettre à l'actif des 'Rouches' mais Aleksandar Boljevic a buté sur Radoslaw Majecki (77e).

Après un partage contre La Gantoise (2-2) et une défaite à Genk (3-1), le Standard décroche donc la première victoire de sa saison tandis que le Cercle de Bruges subit sa deuxième défaite après un revers à Westerlo lors de la 1re journée (2-0).

Trois rencontres sont encore au programme dimanche: La Gantoise-Westerlo (16h00), Anderlecht-Seraing (18h30) et Antwerp-OHL (21h00).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top