Le Portugais Joao Matias vainqueur au sprint de la 2e étape du Tour du Portugal

Cyclisme | Le Portugais Joao Matias (Tavfer-Mortagua) a remporté au sprint la deuxième étape du Tour du Portugal (2.1) disputée samedi entre Badajoz et Castelo Branco sur 181,5 kilomètres. Rafael Reis conserve le maillot de leader au classement général.

De Belga

Partager cet article

Quatre coureurs avaient pris l'initiative sur un parcours parfois exigent: l'Espagnol Axser Etxeberria, le Vénézuélien Edwin Torres, les Portugais Fabio Oliveira et Francisco Marques. L'avantage du quatuor était de près de 2:30 à 90 kilomètres de l'arrivée alors que le peloton était sous bonne de l'équipe du leader portugais Rafael Reis (Glassdrive Q8 Anicolor). L'avantage de quatre fuyards était passé sous les deux minutes au cap des 40 derniers kilomètres. Ils ont finalement été repris par le peloton dont on pouvait acter le regroupement général à 11 kilomètres de l'arrivée.

Le sprint a été remporté par le Portugais Joao Matias (Tavfer-Mortagua), 31 ans, qui signe son premier succès de sa carrière sur la route devant l'Américain Scott McGill (Wildlife Generation), vainqueur de la première étape, et l'Uruguayen Mauricio Moreira (Glassdrive).

Champion sur la piste dans plusieurs disciplines dans son pays, il avait pris la médaille d'argent de la course par élimination à l'Euro sur piste l'an dernier.

La troisième étape du Tour du Portugal sera disputée dimanche entre Serta et Alto da Torre sur la distance de 159 kilomètres. L'étape sera la première qui s'adressera aux grimpeurs. Les coureurs devront notamment franchir avant le km 40 la Serra de Avelos (cat. 2, 10,8 km à 4,7 %) et ensuite surtout la montée finale, avec arrivée au sommet de la Torre à Covilha, point culminant (1.977 m.) de la Serra da Estrela (20,2 km à 6,4 %).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top