Genk se fait peur mais s'impose contre Eupen

Jupiler Pro League | Le Racing Genk s'est imposé 4-2 contre Eupen pour le compte de la 3e journée de Jupiler Pro League samedi. Avec 6 points, Genk rejoint Oud-Heverlee Louvain et l'Antwerp, qui comptent tous les deux un match de moins, en tête du championnat.

De Belga

Partager cet article

Il n'a fallu que trois minutes à Joseph Paintsil pour mettre Genk aux commandes. L'ailier limbourgeois s'est débarrassé de son défenseur avant de tromper Abdul Nurudeen d'une frappe croisée (3e). Six minutes plus tard, le Sud-Africain s'est offert un doublé en poussant au fond une frappe de Cyriel Dessers mal repoussée par Nurudeen (9e).

Après un début de match compliqué, Eupen a retrouvé des couleurs grâce à son buteur maison Smail Prevljak. Bien servi par Isaac Christie-Davies, le Bosnien a trompé Maarten Vandevoordt d'une volée croisée (32e). Une joie de courte durée pour les Pandas car Genk a rapidement repris deux buts d'avance sur une frappe puissante de Patrik Hrosovsky (37e).

Monté au jeu au repos à la place de Nurudeen, fautif sur deux des trois buts limbourgeois, Lennart Moser a maintenu Eupen dans le match. Les Germanophones en ont alors profité pour réduire à nouveau la marque via Regan Charles-Cook, à la réception d'un centre de Yentl Van Genechten (60e).

Genk s'est encore créé de nombreuses occasions pour creuser l'écart mais Moser a sorti de nombreux arrêts précieux tandis que ses équipiers n'ont pas fait les bons choix en contre. Stef Peeters a ensuite mis fin aux espoirs eupenois en écopant d'un deuxième carton jaune (83e). En supériorité numérique, le Racing s'est mis définitivement à l'abri dans les arrêts de jeu via Mike Trésor (90e+2).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top