Warzone : Activision accusé de plagiat concernant un skin

Esports | L’éditeur Activision est accusé de plagiat depuis plusieurs jours par un artiste indépendant du nom de Sail Lin. Ce dernier reproche au studio de s’être accaparé son travail pour l’utiliser sur un skin annoncé à l’occasion de la saison 4 Reloaded de son battle royale Warzone. Une accusation qui n’a pas manqué de faire réagir la communauté. 

De Proximus

Partager cet article

Vous n’êtes sûrement pas sans l’ignorer, mais Warzone est aujourd’hui le jeu le plus joué de la catégorie très populaire des Battles Royales. Si la longévité de la licence Call Of Duty est pour beaucoup la raison du succès du jeu, son caractère gratuit a sans aucun doute ramené une grosse communauté sur le titre. Un modèle économique de plus en plus populaire mais qui amène avec lui une autre mécanique de plus en plus présente dans l’univers du jeu-vidéo : les micro-transactions (ou achats in-game).

Dans le cas de Warzone, c’est tout une panoplie de skins d’armes et de joueurs qui est proposée à chaque mise-à-jour, et ce de manière temporaire, afin d’encourager un maximum de joueurs à les acheter. Si ces skins n’apportent, dans la plupart des cas, aucun avantage en jeu, il faut reconnaître que certains ont connu un succès retentissant, notamment lors de collaborations avec des figures de la culture populaire. On se rappelle notamment du partenariat qui avait lié le FPS avec le rappeur Snoop Dogg, ou encore avec le personnage de Die Hard de Bruce Willis. 

Et c’est précisément l’origine d’un de ces cosmétiques qui est remis en cause depuis plusieurs jours par un artiste du nom de saillin. Sur Twitter, ce dernier accuse Activision, l’éditeur du jeu, d’avoir plagié son travail. Dans un tweet publié sur son compte, le designer 3D met en avant plusieurs similitudes entre l’un de ses travaux publiés en 2019 et le skin annoncé par Activision il y a quelques jours. 

À y regarder de plus près, il est en effet compliqué de nier la forte ressemblance entre les deux productions. Le personnage à tête de chien comporte un certain nombre de caractéristiques identiques à celui publié par Activision. Si Sail Lin a déclaré aujourd’hui qu’Activision l’avait contacté afin de régler cette affaire, on ne sait toujours pas quel sort sera réservé au travail de l’artiste et si celui-ci sera dédommagé. Cependant, au vu des réactions que l’affaire a suscité, il est compliqué d’imaginer qu’Activision ne rémunère pas Sail Lin pour son travail.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top