Preview CPL #2: Virton à nouveau sur de bonnes bases

Challenger Pro League | Alors que les clubs abordent la dernière ligne droite de leur préparation avant la reprise de la compétition en Challenger Pro League (ex D1B), nous passons en revue les 12 formations qui disputeront le championnat 2022/2023. Analyse des transferts, résultats des matches amicaux et objectifs de chaque club sont ici passés au crible. Nous poursuivons cette série avec le RE Virton, le miraculé.

De Tagtik

Partager cet article

Virton, dégradé sportivement mais miraculé administrativement suite à la faillite de Mouscron, semble largement en avance sur ses temps de passage de la saison passée. L'an dernier, le club gaumais avait connu une avant-saison chaotique avec très peu de joueurs disponibles avant l'arrivée massive de nouveaux visages. Même s'ils ont parfois montré de belles choses, les Virtonnais n'ont pu éviter la dernière place. Heureusement pour eux, la débâcle des Hurlus leur permet d'éviter la bascule en Ntionale 1 et de saisir une nouvelle chance en Challenger Pro League.

Bases plus solides

Cet été, Virton a pris son temps avant de se mettre en action sur le marché des transferts, les discussions avec un éventuel repreneur s'étant quelque peu éternisées. Ensuite, l'Excelsior a pu passer la vitesse supérieure. Christian Bracconi est revenu au bercail et des renforts comme Cassaert, Delorge et Paulet, trois Belges affamés de football, sont venus rassurer les supporters. L'arrivée du duo Aguemon (ex-OHL)/Abdallah (ex-Lierse) offre de solides arguments offensifs à un noyau à base de joueurs français et italiens, typique de Virton ces dernières saisons.

De nombreux joueurs prêtés ont quitté le club et quelques noms ronflants ont été écartés (dont Mujangi Bia). Vanbaleghem, Guillaume et Rizzo sont partis voir ailleurs et manqueront sans doute la saison prochaine, même si le noyau de Virton semble plus solide cette saison. Avec Anne, Doué, Allach et les gardiens Sadin et Martin toujours à bord, l'équipage du navire rouge et vert semble moins fragile.

Des amicaux plutôt convaincants

Ce Virton new look a déjà laissé entrevoir de belles choses en amical : un 0-0 contre Courtrai et une victoire face à Visé (1-3) ont été légèrement ternis par un couac face à La Louvière (0-2). Mais le 3-0 très probant obtenu face au Shakhtar B aura rassuré les troupes. De même qu'une défaite de toute justesse face à un très solide NAC Breda.

Bien organisé, avec un ligne médiane dense et des attaquants rapides, l'équipe semble maîtriser une recette classique, mais qui a déjà fait ses preuves en D1B. Virton devrait donc sans problème faire mieux que la saison passée.

Leçons du passé

L'Excelsior Virton semble avoir retenu les leçons du passé et tiré quelques enseignements de la saison passée. Le club semble nettement plus compétitif à l'aube de cette nouvelle saison de Challenger Pro League. Sans objectif précis, mais non sans ambition, Virton semble tout simplement redevenu lui-même...



Déjà paru :

Dender, le promu, compte sur son caractère

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top