2000, le regretté Javier Otxoa résiste à Armstrong à Hautacam

Cyclisme | Le Tour est déjà venu cinq fois pour une arrivée à Hautacam, où des grands noms comme Luc Leblanc (1994), Bjaarne Riis (1996), José Cobo (2008) et Vincenzo Nibali (2014) ont laissé une trace dans les palmarès. Mais nous avons voulu nous souvenir de l'édition 2000 et de la victoire du regretté Javier Otxoa, un des plus extraordinaires destins du cyclisme moderne...

De Tagtik

Partager cet article

Nous sommes le 10 juillet 2000, la journée est froide et pluvieuse et le Basque Javier Otxoa rejoint dans le Col de Marie Blanque Jacky Durand, parti dès le km 30. Le coureur de la Kelme, flanqué de Nico Mattan, rejoint la tête de la course avant de se lancer dans un incroyable solo par delà l’Aubisque, le Soulor et la montée d'Hautacam.

155 km en tête et le souffle d’Armstrong.

A 26 ans, Javier Otxoa signe à Hautacam sa première victoire chez les professionnels, résistant pendant 155 bornes à un Lance Armstrong déchaîné, qui se débarrasse de Zülle et Pantani, avant de reprendre dans l’Aubisque les éclaireurs Virenque, Beloki, Beltran et Jimenez ainsi que Roberto Heras, Santiago Botero et Fernando Escartin, trois équipiers d'Otxoa. A l'époque, la Kelme forme une équipe redoutable : Héras finira cinquième du tour, Botero septième et maillot à pois, Escartin huitième et Javier Otxoa treizième. De qui dominer largement le classement par équipes...

Les honneurs avant le drame

Promis à une grande carrière, Javier Otxoa sera fauché par le destin sept mois plus tard, à 27 ans, quand il est renversé par une voiture avec son frère jumeau, Ricardo, lors d’une sortie d’entraînement, le 15 février 2001. Ricardo meurt sur le coup et Javier est plongé dans le coma pendant plus d’un mois. Il survivra mais au prix de graves séquelles.

Il souffre de multiples fractures, on lui pose 800 points de suture, il perd un demi-poumon et le nerf sciatique de la jambe gauche et passe 65 jours en état de mort cérébrale. Il doit réapprendre à parler, à marcher, à lire, puis... il reprend le cyclisme. Après 3 ans de souffrance, de revalidation et d'efforts, il sera quadruple médaillé paralympique à Athènes en 2004 (or sur le contre-la-montre) et à Pékin en en 2008 (or sur le contre-la-montre). Devenu un exemple, il crée une fondation pour la recherche sur l'amélioration de la vie des personnes atteintes de lésions cérébrales.

Le 24 août 2018, à Alhaurín de la Torre, il meurt des suites d'une longue maladie, à 43 ans.

Une course porte désormais son nom et celui de son frère, en Espagne.

Cette année, c’est l’italien Giacomo Nizzolo qui a remporté le Circuito de Getxo, devenu le "Memorial Hermanos Otxoa"

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top