Cette saison, le Sporting de Charleroi veut se rapprocher de l’Europe

Jupiler Pro League |

Dans le Hainaut, les Carolos rêvent secrètement de l’Europe et cette année doit être la bonne pour les joueurs du Sporting de Charleroi. Après une saison de rodage sous les ordres d’Edward Still, ce prochaine exercice doit être celui des ambitions. 

De Pickx

Partager cet article

Après avoir lutté pour les Champions Playoffs, le Sporting de Charleroi s’est contenté il y a quelques mois des Europe Playoffs où, il faut bien le dire, les Zèbres sont passés à côté de leur sujet derrière Genk et Gand. Cette saison, on espère au moins faire aussi bien et même mieux, c’est à dire se hisser dans les mêmes playoffs mais en ne se loupant pas. "Je l’ai toujours dit, j’ai envie de jouer l’Europe avec Charleroi donc pour moi une saison réussie, c’est avoir une place européenne à la fin de la saison, c’est aussi simple que ça", commentait dernièrement le capitaine de cette équipe dans Le Soir, Marco Ilaimaharitra.

La perte de Bayo

Cela a un peu été le feuilleton des dernières semaines à Charleroi et cela s’est finalement soldé par le départ de Vakoun Issouf Bayo pour Watford pour un montant de 5,8 millions d’euros. Un choix plus économique que sportif pour les dirigeants par rapport à celui qui avait inscrit 11 buts en 19 apparitions.

« Est-ce que je voulais vendre Bayo ? Non, mais la réalité économique faisait qu’on devait vendre avant le 30 juin. La seule offre qu’on a reçue était pour Bayo, on l’a acceptée. Quand on a un business model qui fonctionne si bien, il faut le respecter. Ma responsabilité est d’assurer la pérennité de la structure. Je pense qu’il aurait été irresponsable de commencer à faire comme tous les clubs et se dire que ce n’est pas grave si on est dans le rouge et qu’on tentera de faire mieux l’an prochain. À partir du moment où on réussit à chaque fois, on continue de raisonner comme ça. On sait promouvoir nos attaquants et ça continuera », a expliqué il y a quelques jours dans le journal Le Soir le patron carolo Mehdi Bayat.

Du renfort défensif

Là où le Sporting a surtout été actif jusqu’à présent durant ce mercato, c’est défensivement. Le club a acquis Jonas Bager et Damien Marcq de l'Union Saint-Gilloise ou encore le gardien Pierre Patron qui devra concurrencer Koffi. On signalera encore l’arrivée définitive de Daan Heymans alors que les dossiers Benbouali et Hosseinzadeh devraient avancer.

Le Sporting se porte sainement financièrement depuis quelques saisons et il souhaite grandir. Cela passera par la Coupe d’Europe dès la prochaine saison, et les revenus qui vont avec. "On deviendra un grand club quand on sera dépendant des compétitions européennes et de la vente car tous les clubs, y compris Bruges, vendent chaque année", résume Bayat. C’est sans doute la saison pour enclencher tout cela.

Le programme de la 1ère journée de Jupiler Pro League sur Eleven Sports:

Vendredi 22 juillet

  • Standard - La Gantoise (à partir de 20h15 sur Eleven Pro League 1)

Samedi 23 juillet

  • Sporting Charleroi - KAS Eupen (à partir de 15h30 sur Eleven Pro League 1)
  • Courtrai - OHL (à partir 17h55 sur Eleven Pro League 1)
  • Saint-Trond - R. Union St.-G. (à partir de 20h25 sur Eleven Pro League 1)

DImanche 24 juillet

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top