One day, one goal : Xabi Alonso va chercher la toile d’araignée

La Liga |

Monument dans tous les clubs où il est passé, Xabi Alonso était surtout réputé pour la classe dont il faisait preuve dans le milieu de terrain. Auteur d’une quarantaine de buts durant sa carrière, il s’est notamment signalé avec un bijou à l’époque de la Sociedad.

De Pickx

Partager cet article

Pur Basque, Xabi Alonso a débuté sa carrière pro dans sa région, à la Real Sociedad, à la fin du XXe siècle. Après un prêt à Eibar, le médian s’est rapidement imposé dans l’effectif de la Sociedad au point d’en devenir capitaine. Au fil des matchs et des années, Xabi Alonso a laissé sa carte de vitesse en Liga, notamment grâce à un but somptueux inscrit en 2004 contre Valence.

Au cœur d’une saison compliquée en championnat, modestement sauvée par un huitième de finale de Ligue des Champions, et face au futur champion d’Espagne, Xabi Alonso allait marquer un but qui fait date tant il était beau. De quoi également convaincre les grands clubs de s’intéresser à lui, quelques mois avant de rejoindre Liverpool.

Sans réfléchir

Nous sommes le 18 avril 2004 quand la Sociedad se déplace à Valence. C’est la 33e journée de championnat et Valence domine la Liga. Quelques semaines plus tard, Los Ches allait décrocher le titre, le dernier de leur histoire. Autant dire que le déplacement n’a rien de simple pour les Basques qui vivotent dans le ventre mou du classement.

Après une première période vierge de but, le match allait s’emballer peu après l’heure de jeu. Xabi Alonso voyait le cuir rebondir devant lui, à quelques mètres de l’entrée de la surface de Valence. Pas mis sous pression, bien dans l’axe du but, le joueur ne réfléchissait pas et frappait directement en demi-volée. Une frappe puissante avec une trajectoire en feuille morte qui ne laissait aucune chance à Cañizares : pleine lucarne !

Une ouverture de la marque grandiose qui était suivie 3 minutes plus tard par un autre but de Valeriy Karpin. 0-2, et pourtant Valence allait revenir. A la 71e, Vincente réduisait la marque tandis que Carboni ramenait tout le monde à égalité… à la 90e.

Angleterre, Espagne, Allemagne

En fin de saison, Alonso quittait son club pour rejoindre Liverpool avait qui il allait remporter la Ligue des Champions dans une finale homérique à Istanbul face au Milan AC. En 2009, après avoir marqué l’histoire des Reds, Alonso revenait en Espagne mais au Real Madrid où il allait étoffer son palmarès d’une nouvelle C1 et d’un titre de champion d’Espagne 2012.

En 2014, le médian refermait son chapitre espagnol pour en écrire un nouveau en Allemagne, au Bayern Munich. Sous les ordres de Pep Guardiola, notamment, il allait réaliser un triplé de champion d’Allemagne en remportant la Bundesliga en 2015, 2016 et 2017, année où il mettait un terme à sa carrière.

Fan de notre série ? Revivez le premier but de Virgil van Dijk sous le maillot de Groningen.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top