Le succès indémodable de l’Inspecteur Gadget

Jeunesse |

Créée il y a près de 40 ans, la série animée Inspecteur Gadget n’a pas pris une ride. Les années ont beau passer, le succès du dessin-animé reste vivace. Proximus Pickx vous explique les raisons de ce succès.

De Proximus

Partager cet article

C’est en 1983 que l’Inspecteur Gadget voit le jour. Co-création américano-franco-nippo-canadienne, ce dessin-animé met en scène les aventures d’un policier bourré de gadgets qui cherche à mettre à mal les plans machiavéliques de l’organisation MAD. Aidé par sa nièce Sophie et son chien Finot, le policier à l’imperméable gris parvient toujours à résoudre ses affaires, même si la chance est souvent de son côté.

2 saisons et 86 épisodes ont été produits, la série s’arrêtant en 1986. En 2015, une nouvelle version est créée, avec deux saisons et 52 nouveaux épisodes. 40 ans plus tard, la série originelle continue à être rediffusée, tout comme la nouvelle, avec, toujours, le même succès auprès des jeunes générations. Les raisons sont nombreuses et nous vous en présentons quelques-unes.

Un personnage attachant

Personnage principal de la série, l’Inspecteur Gadget est doté d’une personnalité travaillée. Naïf, il est souvent à côté de la plaque au début de ses enquêtes, prenant son job avec peu de sérieux mais compense ensuite avec une vraie détermination et une bonne dose de courage, quand bien même la chance occupe une grande place dans la résolution des affaires. Profondément gentil, il a de l’humour à revendre.

De l’humour

Le dessin-animé offre également beaucoup d’humour aux téléspectateurs, à commencer par tous les gadgets dont dispose l’Inspecteur Gadget et l’utilisation qu’il en fait ensuite, généralement de manière maladroite. Son « Go-Go ! Gadget au… » est également mythique et ajoute au côté amusant de la série.

Les situations dans lesquelles se met l’Inspecteur Gadget sont également bien souvent très cocasses et ce sont ses gadgets qui l’en sortent. Des gadgets qui ne fonctionnent pas toujours comme il faut, quand ce ne sont pas les mauvais qui s’activent. L’Inspecteur Gadget a parfois des airs de François Pignon.

Des messages actuels

Et puis, au-delà de l’histoire même, il y a tous les messages que l’histoire tient à véhiculer en toile de fond. On peut penser à la place des femmes. Alors que l’Inspecteur Gadget est en charge des enquêtes, c’est généralement sa nièce Sophie qui fait tout le travail dans l’ombre, guidant son oncle d’une main invisible vers les indices. Sophie montre que les femmes sont tout autant voire plus capable que les hommes.

A une époque où la méfiance envers la science est de plus en plus grande de la part d’une frange de la population, ce dessin-animé montre que les technologies peuvent permettre de s’en sortir, quand elles sont bien utilisées.

Découvrez les nouvelles aventures de l'Inspecteur Gadget ce dimanche 17 juillet à 14h50 sur France 4.

 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top