ESLOL : Une semaine difficile pour la Belgique

Esports |

La semaine 6 des séries élites de League of Legends est déjà terminée. Les matches de lundi et mercredi ont sérieusement entamé les espoirs des supporters belges. Parmi les organisations belges, seuls Genk et Team 7AM sont à une victoire de la qualification pour les play-offs.

De Proximus

Partager cet article

La semaine a été difficile pour les fans belges de League of Legends. Quatre des six organisations belges actives dans la ligue ont perdu leurs deux matchs cette semaine. Seuls le KRC Genk Esports et le Team 7AM ont fait ce que l'on attendait d'eux et sont presque assurés d'une place en play-offs.

Le KRC Genk Esports fait partie des favoris de cette compétition, et ses adversaires le savent. L'organisation limbourgeoise a gagné lundi contre LowLandLions et mercredi contre ION SQUAD, dans l'un des matchs les plus rapides du tournoi jusqu'à présent.

La Team 7AM est également dans un bon flux. Sector One a perdu lundi contre le numéro trois de la compétition, et mercredi l'organisation belge a mis fin au rêve de play-offs de LowLandLions. Genk et 7AM sont à une victoire de la qualification et ont le plus de chances de se qualifier pour les play-offs.

Pour les autres organisations belges, cette semaine s'est déroulée de manière beaucoup moins fluide. ION SQUAD, Sector One, LowLandLions et KVM Esports ont subi deux défaites consécutives. The Agency en est en partie responsable : L'organisation néerlandaise a maintenant une série de huit victoires consécutives et est le grand favori pour remporter le Split.


© Elite Series

ION SQUAD et les Lions n'ont aucune chance de passer au prochain tour. S1 et KVM peuvent encore le faire, s'ils gagnent leurs derniers matches. La semaine prochaine, tout se décidera dans une série de duels très excitants. Retrouvez-nous donc lundi et mercredi soir pour la conclusion de cette phase de groupe !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top