Tout ce que vous devez savoir sur l'IEM Cologne 2022

Esports |

Les fans de CS:GO vont se régaler dans les heures à venir, puisque l'édition annuelle de l'IEM Cologne a lieu en ce moment même ! Voici tout ce que vous devez savoir sur ce tournoi légendaire, qui accueillera les spectateurs dans la cathédrale de Counter-Strike pour la première fois depuis 2019.

De Proximus

Partager cet article

L'histoire de l'ESL Cologne commence en 2014. La troisième édition majeure de CS:GO s'est déroulée dans la ville allemande cette année-là, avec Ninjas in Pyjamas comme grand vainqueur. La "cathédrale de Counter-Strike" que les fans n'ont appris à connaître qu'un an plus tard. L'ESL One Cologne 2015 se tiendra pour la première fois dans la légendaire Lanxess Arena, qui est devenue l'un des lieux les plus célèbres de l'esport. Cette fois, ce sont les Suédois de Fnatic qui l'emporteront.

La troisième et dernière fois qu'un Major a été organisé à Cologne, c'était en 2016, lors de l'apogée du roster brésilien de SK Gaming. En 2017 également, les Brésiliens occupent une position solitaire dans le paysage concurrentiel. En 2018, NAVI leur succédera, et en 2019, la Team Liquid nord-américaine, qui empoche également le deuxième Intel Grand Slam de l'histoire de l'esport.

L'apparition de la pandémie de coronavirus n'arrête pas le tournoi. L'édition 2020, désormais appelée IEM Cologne, se déroule en ligne, répartie sur quatre continents. En 2021, les équipes retournent dans un environnement LAN complet, mais sans public. Cette année-là, NAVI a remporté son deuxième titre à Cologne. L'année 2022 sera donc une année spéciale pour les fans de CS:GO, puisque le tournoi revient pour la première fois dans la cathédrale de Counter-Strike, spectateurs compris !


La Lanxess Arena. - © Wikipedia

Moments forts 

La compétition a également donné lieu à de nombreux moments forts au fil des ans. Voici quelques-uns des clips les plus légendaires de l'histoire du tournoi.

Fnatic - ESL Cologne 2015

La grande finale de l'ESL Cologne 2015 a été follement excitante. Les Suédois de Fnatic et les Français d'EnVyUs ont fait jeu égal, forçant les prolongations sur Dust2. Fnatic avait plus qu'assez d'argent après deux tours gagnés, et a décidé d'utiliser une tactique sans précédent. 

Les joueurs ont acheté non pas un, ni deux, mais quatre( !) AWP : l'apEX n'avait aucune chance. Après ce round, les Français ont été brisés mentalement, donnant à Fnatic un titre majeur. Ce moment est tellement légendaire qu'il a fait l'objet d'un graffiti sur la carte par Valve.

s1mple - ESL Cologne 2016

Les nouveaux fans l'ont peut-être déjà oublié, mais s1mple n'a pas joué pour NAVI toute sa carrière. Après des passages chez HellRaisers et FlipSid3 Tactics, la future star mondiale a atterri chez Team Liquid. En demi-finale de l'ESL Cologne 2016, le monde a appris à connaître son gigantesque talent.

Lors du dernier tour de la première moitié de Cache, qui faisait alors encore partie du pool de cartes compétitives, s1mple s'est retrouvé seul contre deux joueurs de Fnatic. Au lieu de jouer la défensive, il est tombé du ciel avec son AWP et a gagné le round avec deux no scopes. Une action aussi folle que géniale, qui a mené Liquid en grande finale et valu à l'Ukrainien un graffiti.

device - ESL Cologne 2019

En 2019, les joueurs d'Astralis n'étaient plus au sommet de leur art. Après avoir longtemps dominé la scène. Les Danois ont dû faire face à une rude concurrence de la part d'équipes de premier plan telles que NAVI et Team Liquid. Avec le super-talent ZywOo dans ses rangs, l'équipe Vitality était aussi un adversaire redouté. Pourtant, les joueurs d'Astralis ont su régulièrement créer des surprises.

Ce fut également le cas lors de la demi-finale de l'ESL Cologne 2019 contre Vitality. Astralis était au bord de l'élimination sur Inferno, mais pouvait encore forcer la prolongation. C'est à ce moment-là que la liste danoise a enfin pris vie. Un device déchaîné a lâché ses démons sur le site A et a obtenu cinq kills avec quatre balles de son AWP. Astralis n'a peut-être pas atteint la finale, mais ce fut l'un des moments les plus spectaculaires de ces dernières années.

Les finalistes

La course CS:GO est plus excitante que jamais. Si l'année 2021 a été dominée par NAVI, il n'y a pas de favori évident en 2022. Cependant, certaines équipes se sont distinguées lors de la phase de groupe. 

Faze Clan est évidemment l'un des grands prétendants. Bien que l'équipe internationale soit en perte de vitesse depuis la victoire au Major, elle mettra tout en œuvre pour ce tournoi. Non seulement en raison du statut légendaire de l'IEM Cologne, mais aussi pour se rapprocher du Grand Chelem Intel. Si FaZe remporte la finale, il ne lui faudra plus qu'une seule victoire finale dans un tournoi ESL pour remporter le grand prix d'un million de dollars.

NAVI, le précédent vainqueur du Grand Chelem, fera tout ce qui est en son pouvoir pour les arrêter. Mais l'organisation ukrainienne n'est pas aussi dominante qu'en 2021 et joue encore avec des remplaçants. Donc leurs chances de victoire dépendent principalement de la forme de s1mple. Il semble déjà motivé. Selon une interview accordée au site spécialisé HLTV, l'objectif principal du joueur vedette est de "ne pas laisser FaZe gagner le Grand Chelem". Donc Karrigan & co. sont prévenus !

Astralis aura une autre chance de gagner l'IEM Cologne. Ce trophée est l'un des rares qui manque au palmarès de la légendaire organisation danoise. Gla1ve pourra-t-il mener sa nouvelle équipe à la gloire éternelle une fois de plus ? 

Pour Team Liquid, cela fait un moment qu'elle n'a pas été autorisée à participer aux playoffs d'un tournoi majeur. Mais l'arrivée de la doublure Yekindar semble porter ses fruits. Le dernier espoir d'Amérique du Nord a su se relever et arracher un ticket pour les quarts de finale. Liquid a donc une chance de remporter le trophée dans la cathédrale de Counter-Strike, comme en 2019.

MOUZ est peut-être le plus grand outsider de ces play-offs. L'organisation allemande a surpris amis et ennemis en survivant à une phase de groupe extrêmement difficile contre Team Vitality, NIP et Heroic. La victoire finale semble presque impossible pour l'équipe de Dexter, mais des choses plus étranges sont arrivées dans l'histoire de CS:GO.

Movistar Riders s'est hissé au sommet de l'esport en peu de temps. Le roster 100% espagnol a d'abord remporté l'ESL Challenger à Valence, et la phase de groupe de l'IEM Cologne a également été un jeu d'enfant pour l'équipe. Mais jouer des matchs sur la scène de la Lanxess Arena bondée est une autre affaire. Les Espagnols devront être forts mentalement pour avoir une chance de remporter le trophée.

Format 

Lors de ces play-offs, il ne reste que six équipes sur seize. Les meilleures équipes des groupes A et B se qualifient directement pour les demi-finales du samedi. Ils y affronteront les vainqueurs des duels entre les deuxièmes de chaque groupe. Le numéro deux du groupe A joue contre le numéro trois du groupe B, et vice versa.

Contrairement au PGL Major d'Anvers, tous les matchs de la phase de groupe et des playoffs sont joués dans un format Bo3. La finale est le seul match qui sera joué dans un format Bo5. 

Les joueurs ont également pu se reposer suffisamment, car il y a quatre jours sans match entre le dernier match de la phase de groupe et les quarts de finale. Le gagnant de la finale de dimanche gagnera pas moins de 400 000 dollars, le finaliste perdant repartira avec 180 000 dollars. 


© ESL

Programmation :

Quart de finale 1 : vendredi à 15h30 | MOUZ - Astralis

Quart de finale 2 : vendredi à 19h00 | Movistar Riders - Team Liquid

Demi-finale 1 : samedi à 15.30h | NAVI - vainqueur du quart de finale 1

Demi-finale 1 : samedi à 19h00 | FaZe Clan - vainqueur du quart de finale 2

Grande finale : dimanche à 15h50 | gagnant de la demi-finale 1 - gagnant de la demi-finale 2

N'oubliez pas que la grande finale sera diffusée en direct par Proximus ! Vous pourrez suivre la conclusion de l'IEM Cologne 2022 en direct, ici sur Proximus Esports, et à la télévision sur Pickx Live.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top