Le peloton s'est élancé de Binche pour la plus longue étape propice aux puncheurs

Cyclisme | Un peloton composé de 173 coureurs s'est élancé jeudi de Binche pour la 6e étape du Tour de France, la plus longue de cette 109e édition. Wout van Aert porte toujours le maillot jaune après l'étape rocambolesque de mercredi.

De Belga

Partager cet article

L'Italien Daniel Oss (TotalEnergies) n'a pas pris le départ. Victime d'une chute mercredi, il souffre d'une fracture d'une vertèbre cervicale. L'Autrichien Michael Gögl (Alpecin-Deceuninck) et l'Australien Jack Haig (Bahrain Victorious) n'avaient pas rallié l'arrivée de la 5e étape. Il reste donc 173 coureurs pour cette 6e étape. Avec ses 220 km entre Binche et Longwy, il s'agit de la plus longue de cette 109e édition. Son parcours devrait ravir les baroudeurs et les puncheurs.

Trois difficultés figurent au menu du jour: la côte des Mazures (3e catégorie, 2 km à 7,6 %), placée au km 87, la côte de Montigny-sur-Chiers (4e catégorie, 1,6 km, 4,4 %) à 14 km de l'arrivée, et la côte de Pulventeux (3e catégorie, 800 mètres à 12,3 %) avec un sommet jugé à 6 bornes de la ligne. L'arrivée elle-même se trouve au sommet d'une bosse non répertoriée pour le classement du meilleur grimpeur, la côte des Religieuses (1,6 km à 5%).

On pourrait assister à un nouveau final explosif, avec les Jumbo-Visma du maillot jaune Wout van Aert, Jonas Vingegaard et Primoz Roglic qui pourraient tenter de reprendre du temps sur Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), lequel peut lui-même figurer parmi les candidats du jour. Ce final devrait aussi inspirer les puncheurs.

À moins qu'un petit groupe ne se dégage en cours de route. "Après une étape nerveuse hier, le peloton a surement envie de souffler. C'est peut-être le moment pour une échappée de tirer son épingle du jeu", a d'ailleurs estimé Philippe Gilbert.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top