Le Standard déroule grâce à ses jeunes, l'Union arrache un match nul

Jupiler Pro League | Après deux défaites, le Standard a remporté mercredi son premier match de préparation face aux Néerlandais de Go Ahead Eagles.

De Belga

Partager cet article

Alors que le score était d'un but partout à la mi-temps, le nouveau coach liégeois, Ronny Deila, a changé l'intégralité de son onze de base. Les Rouches se sont finalement imposés 5 buts à 1 grâce notamment à sa jeune garde: Brahim Ghalidi (50e et 89e) et Lucas Noubi (57e), 17 ans chacun.

C'est aussi la jeunesse qui a permis à Genk de l'emporter 2-1 face à Utrecht. Alors que les Limbourgeois étaient menés 0-1, Andras Nemeth (19 ans) et Bilal El Khannous (18 ans) ont mis les leurs aux commandes et leur ont permis de repartir avec une victoire.

Menée 2-0 à la mi-temps à Marloie face au Racing Luxembourg, l'Union Saint-Gilloise est parvenue à rétablir l'égalité grâce à Dante Vanzeir et Christian Burgess. L'Union fêtait les retours de vacances de ses internationaux, Anthony Moris et Loïc Lapoussin, les débuts de la nouvelle recrue, Simon Adingra, ainsi que le grand retour de Senne Lynen, éloigné des terrains depuis se grave blessure le 2 octobre 2021 contre le Cercle de Bruges.

Dans un duel entre clubs belges, OHL s'est montré plus solide que la dernière lanterne rouge de D1A, le Beerschot. Après des buts de Levan Shengelia et de Ryan Sanusi, c'est, ironie du sort, Rafa Holzhauser qui a marqué le but de la victoire des Louvanistes, sur penalty, face à ses anciens coéquipiers. Le meneur de jeu autrichien a porté les couleurs de Rats pendant 3 saisons.

De son côté, Saint-Trond est venu facilement à bout du SV Worgl, pensionnaire de troisième division autrichienne (0-6). Vendredi, les joueurs de Bernd Hollerbach affronteront un adversaire d'un autre calibre: les Tchèques du Viktoria Plzen.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top