Cafaro et Sissako écartés au Standard, Ronny Deila impose déjà sa griffe

Jupiler Pro League |

Surprise au stage du Standard puisque deux joueurs ont été renvoyés en Belgique : Moussa Sissako et Mathieu Cafaro. Les raisons sont différentes mais l’issue sera la même pour les deux garçons, puisqu’ils ont tous les deux reçu leur bon de sortie.

De Proximus

Partager cet article

Le stage du Standard aux Pays-Bas n’est pas un long fleuve tranquille comme beaucoup pourraient l’espérer. Déjà pris de court par la non-venue de Jackson Muleka, le staff liégeois a maintenant décidé d’écarter deux autres joueurs, lesquels ont été priés de rentrer en Belgique. Il s’agit du médian Mathieu Cafaro et du défenseur Moussa Sissako. Des choix qui ont étonné les supporters.

Ronny Deila, le nouveau coach du Standard, a pris cette décision pour des raisons différentes en fonction du joueur. Dans le cas de Sissako, il estime tout simplement que le jeune joueur n’a pas le niveau qu’il attend. Pour Cafaro, c’est un peu plus compliqué. Le joueur a le mal du pays et son implication s’en ressent. Deila a donc décidé de ne plus compter sur lui.

On ne transige pas

La saison dernière, Mathieu Cafaro était arrivé au mois de janvier et s’était rapidement rendu indispensable sur le flanc gauche. Rare satisfaction de la saison, le Français n’avait pas perdu de temps pour s’adapter avec un rendement immédiat (2 buts et 2 passes décisives en 12 matches). C’était clairement un joueur sur lequel on pensait que le Standard allait pouvoir baser sa reconstruction. Sauf que…

Sauf que le joueur ne s’est pas véritablement adapté à la vie en Belgique, qu’il traine son mal-être et que Ronny Deila n’a pas la patience de donner du temps à un joueur dont l’implication à l’entrainement a fortement régressé. Désireux d’avoir des joueurs concentrés, le Norvégien a donc jugé que le joueur n’entrait plus dans ses plans et qu’il pouvait se trouver un nouvel employeur. C’est un signal fort envoyé au reste du groupe. Il faudra se donner à fond pour rester dans l’équipe et même au club.

D’espoir à désespoir

Dans le cas de Moussa Sissako, c’est donc clairement son niveau de jeu qui n’a pas satisfait Ronny Deila. Pourtant, l’an dernier, l’international malien avait montré pas mal de bonnes choses. Pour le nouveau coach du Standard, ces bonnes choses étaient peut-être suffisantes pour un club qui lutte pour le maintien mais pas pour un club qui a des objectifs plus ambitieux.

Si Deila estime qu’il peut se priver de Sissako, alors que la direction n’a pas encore réalisé le moindre transfert entrant, c’est parce qu’il considère qu’il a déjà assez de matériel humain à sa disposition en défense, notamment avec les jeunes Ngoy et Noubi. Laifis, Dussenne et Bokadi seront les tauliers de l’équipe qui auront à charge d’encadrer les plus jeunes.

Après le départ de Bastien à Burnley, les transferts attendus de Muleka et Amallah, voilà deux nouveaux joueurs qui s’ajoutent à la liste des indésirables. Et à 20 jours du début du championnat, il faudra peut-être doucement commencer à s’activer pour renforcer le noyau.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top