Goffin considère qu'il est sur la bonne voie pour revenir dans le Top 10

Sports | Battu, David Goffin (ATP 58) n'était pas pour autant abattu après sa défaite en cinq sets en quart de finale à Wimbledon, mardi, contre le Britannique Cameron Norrie (ATP 12). Le N.1 belge, qui avait sans doute manqué une belle occasion de disputer à 31 ans une première demi-finale dans un tournoi du Grand Chelem, tenait surtout à retenir le positif de son parcours.

De Belga

Partager cet article

"J'étais vraiment près de déclarer forfait pour ce tournoi", a-t-il expliqué. "J'avais ressenti de nouvelles douleurs à la jambe durant la semaine qui précédait et mon équipe a fait un travail fantastique afin que je sois en mesure de jouer. J'avais à peine pu m'entraîner une heure et je n'étais pas à 100% pour disputer mon premier tour. Je suis parvenu à l'emporter et ensuite, avec les soins, j'ai commencé progressivement à me sentir mieux. Je suis vraiment heureux d'avoir pu jouer tous ces matches à ce niveau."

Cette accession en quart de finale, sa première depuis Wimbledon 2019, a rassuré David Goffin après un début d'année assez compliqué. Le Liégeois considère ainsi qu'il est sur la bonne voie pour revenir dans le Top 10.

"Je pense que oui. J'avais tout dans ma raquette pour battre un Top 10 aujourd'hui", a-t-il poursuivi. "J'ai disputé un très bon tournoi. Ce qui est amusant, enfin ce n'est pas amusant, c'est que je vais probablement retomber à la 75e ou 80e place mondiale après ce tournoi. Mais c'est la vie. Désormais, je n'ai plus rien à défendre jusqu'en avril l'année prochaine. Je peux donc entamer ma remontée. Ces derniers mois, j'ai joué à un très bon niveau et je dois continuer dans le même état d'esprit. C'est la voie à suivre pour revenir vers les sommets du classement. C'est très encourageant. Le tennis est là."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top