Mené 2 sets à 0, Djokovic renverse Sinner et rejoint les demi-finales de Wimbledon

Sports | Novak Djokovic, triple tenant du titre, s'est qualifié pour les demi-finales de Wimbledon après avoir renversé Jannik Sinner, qui menait 2 sets à 0. Le Serbe, troisième mondial, s'est imposé 5-7, 2-6, 6-3, 6-2, 6-2 face au jeune Italien (ATP 13). La rencontre a duré 3 heures et 35 minutes.

De Belga

Partager cet article

Dans le premier set, la situation de Sinner semblait mal embarquée, l'Italien perdant son premier service et se retrouvait mené 3-0. Mais il débreakait pour revenir à 3-4 avant de faire le break à son tour. Il s'adjugeait la manche 5-7.

Dans le deuxième set, Sinner prenait le service de son adversaire pour mener 1-2. Un nouveau break (2-5) lui offrait la possibilité de servir pour le gain du set, ce qu'il réussissait (2-6).

Djokovic réagissait dans le troisième set. Un break (3-1) lui suffisait pour prendre le large et revenir à 2 manches à 1 (6-3).

Le Serbe continuait sur sa lancée dans le quatrième set, prenant deux fois le service de Sinner pour s'envoler à 4-0. A 5-2, l'Italien connaissait une frayeur, se retrouvant au sol après une glissade. Mais après quelques secondes, il pouvait reprendre la partie. Le set s'achevait peu après en faveur de Djokovic (6-2), qui revenait à égalité.

La rencontre avait basculé en faveur de Djokovic, qui faisait le break pour mener 2-1 et s'envolait à 5-2 avant de conclure le match par un jeu blanc sur son service.

Djokovic, 35 ans, accède pour la 11e fois au dernier carré de Wimbledon. Il s'est imposé six fois sur le gazon londonien (2011, 2014, 2015, 2018, 2019, 2021), remportant les trois dernières éditions. Il aligne un 26e succès d'affilée depuis son abandon en quarts en 2017.

Djokovic affrontera vendredi David Goffin (ATP 58) ou le Britannique Cameron Norrie (ATP 12) pour viser une 8e finale.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top