La Belgique représentée par 29 athlètes aux championnats du monde d'athlétisme à Eugene

Sports | Il y aura 29 athlètes belges engagés aux championnats du monde d'athlétisme à Eugene, selon la sélection pour les Mondiaux publiée lundi par Belgian Athletics, la fédération belge d'athlétisme. Il y avait le même nombre d'athlètes belges aux Mondiaux 2019 à Doha et aux Jeux Olympiques de Tokyo l'an dernier.

De Belga

Partager cet article

Il n'y a pas de surprises dans cette sélection, les qualifiés étant déjà connus. Le seul suspense concernait la composition des équipes de relais du 4x400 m, les Belgian Tornados et les Belgian Cheetahs. Les six Tornados sont Kevin Borlée, Dylan Borlée, Alexander Doom, Julien Watrin, Jonathan Sacoor et Christian Iguacel. 

Les Belgian Cheetahs présentes en Oregon sont Camille Laus, Naomi Van den Broeck, Helena Ponette, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Nina Hespel. Hanne Claes a décidé de renoncer aux Mondiaux, préférant se concentrer sur l'Euro, qui aura lieu en août à Munich. 

Les Mondiaux se tiendront du 15 au 24 juillet à Eugene, aux États-Unis.

La sélection belge:

Dames: Imke Vervaet (200m, 4x400m), Camille Laus (400m, 4x400m), Elise Vanderelst (1.500m), Anne Zagré (100m haies), Paulien Couckuyt (400m haies, 4x400m), Vanessa Sterckendries (marteau), Mieke Gorissen (marathon), Nafi Thiam (heptathlon), Noor Vidts (heptathlon), Nina Hespel (4x400m), Helena Ponette (4x400m), Naomi Van den Broeck (4x400m)

Messieurs: Dylan Borlée (400m, 4x400m), Kevin Borlée (400m, 4x400m), Alexander Doom (400m, 4x400m), Eliott Crestan (800m), Ismael Debjani (1.500m), Isaac Kimeli (10.000m), Julien Watrin (400m haies), Tim Van de Velde (3.000m steeple), Bashir Abdi (marathon), Lahsene Bouchikhi (marathon), Thomas De Bock (marathon), Thomas Carmoy (hauteur), Ben Broeders (perche), Philip Milanov (disque), Thomas Van der Plaetsen (décathlon), Christian Iguecel (4x400m), Jonathan Sacoor (4x400m)

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top