Succès de prestige contre le Japon des Yellow Tigers, qui sont reléguées en Challenger Cup

Sports | Pour son dernier duel de la compétition, la Belgique (FIVB 13) a battu le Japon (FIVB 7) dans son douzième match de la Ligue des Nations de volley féminin, dimanche à Calgary au Canada. Les Yellow Tigers se sont imposées 3 sets à 2 (25-16, 18-25, 25-19, 11-25 et 15-10). Le Japon, 5e du classement, est qualifié pour les quarts de finale alors que la Belgique est reléguée en Challenger Cup.

De Belga

Partager cet article

C'est le premier succès belge dans cette troisième semaine de compétition après des revers contre les Etats-Unis (FIVB 1) 3-0, l'Allemagne (FIVB 11) 3-1 et les Pays-Bas (FIVB 10) 3-1.

Comme souvent, c'est Britt Herbots, avec 29 points au compteur, qui s'est chargée d'alimenter le marquoir pour les troupes de Gert Vande Broek. Elle a été bien secondée par Manon Stragier (12 pts) et Marlies Janssens (11 pts).

Au classement, la Belgique, avec un bilan final de 4 victoires pour 8 défaites, grimpe provisoirement à la 14e place, sur 16 nations engagées, avant le résultat de Pays-Bas - Canada prévu dans la soirée à Calgary, mais est malgré tout reléguée.

Les Belges devaient s'imposer contre le Japon, et espérer que la Bulgarie ne s'impose pas contre la Pologne dans le même temps, pour rester dans l'élite du volley mondial. Les Yellow Tigers ont rempli leur part du contrat mais les Bulgares ont remporté la victoire à Sofia, scellant l'issue des Belges.

La Belgique devra donc remporter cette Challenger Cup, disputée du 28 au 31 juillet à Zadar, en Croatie, pour espérer retrouver les sommets.

Les huit premières équipes de la phase classique, dont le Japon malgré ses 4 défaites au Canada, se qualifieront pour la phase finale, qui se tiendra à Ankara du 13 au 17 juillet.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top