John Wall va enfin retrouver les parquets NBA et de l'ambition

Basket |

Le meneur a quitté Houston avant de s’engager avec les Clippers. La fin de la galère pour Wall et une belle opération pour la franchise de LA dans sa quête du titre NBA. 

De Proximus

Partager cet article

C’était un dossier à suivre à l’aube de la nouvelle saison NBA : celui de John Wall. Empêtré chez les Rockets depuis bientôt deux ans, le meneur s’est enfin libéré de ses obligations avec un buy-out. En gros, le joueur a renoncé à 6,5 millions sur sa dernière année de contrat pour pouvoir s’en libérer.  Il a quand même conservé 41 millions dans sa poche. Et dans la foulée, il s’est engagé pour deux saisons avec les Clippers et un contrat de 13 millions.

Une renaissance ?

Le parcours de John Wall a été assez chaotique ces dernières saisons. Valeur sûre de la Ligue durant des années, sa carrière a connu un gros coup d’arrêt fin 2018. Il se fait d’abord opérer pour soigner son talon gauche douloureux. Sauf qu’une infection au niveau de l’incision retarde sa revalidation ainsi qu’une rupture du tendon d'Achille gauche suite à une chute à son domicile.

Sur le point de revenir, le meneur de Washington est échangé fin 2020 contre Russel Westbrook et se retrouve à Houston. Il y a très peu joué à cause du projet de la franchise qui mise sur la jeunesse. Lors de sa première année chez les Rockets, il arrête sa saison après avoir joué 30 matches. La saison dernière, il n’apparait pas une seule fois sur les parquets NBA car il ne le souhaite pas. Le voilà donc de retour dans un projet compétitif.

Ogre à l’ouest

En signant chez les Clippers, Wall vient renforcer une équipe qui sera celle à suivre la saison prochaine et qui, sur papier, va faire peur. Blessé depuis plus d’un an, Kawhi Leonard fera son retour dans quelques mois, tout comme Paul George, absent depuis fin 2021. Malgré ces blessures, les Clippers avait réalisé une belle saison et montré qu’ils formaient un groupe solide.

Le retour des stars et l’ajout de John Wall font donc de la franchise de Los Angeles une équipe qui sera à suivre et surtout un sérieux concurrent dans la course au titre. Et cela devrait peut-être faire réagir les autres franchises alors que la Free Agency qui a débuté la semaine dernière, est déjà assez folle.

Suivez la NBA tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.  

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top