Rock Werchter - Måneskin, Phoebe Bridgers et Charlotte Adigéry enflamment la plaine de Werchter

Festivals | Les spectacles s'enchainent mais ne se ressemblent pas au festival de musique de Werchter. Måneskin, le groupe italien gagnant de l'Eurovision, a enflammé la scène principale tandis que l'auteure-compositrice-interprète américaine Phoebe Bridgers a fait trembler la grande tente The Barn.

De Belga

Partager cet article

Les Måneskin ont commencé leur show peu avant 16h00 et ont mis le feu à la scène principale. La reprise par le groupe de "Beggin' you" de The Stone Roses a été accueillie avec beaucoup d'enthousiasme par les festivaliers.

De son côté, l'Américaine Phoebe Bridgers a assuré une prestation très appréciée du public. Elle n'a pas mâché ses mots envers son pays d'origine "My country's fucked up", dénonçant par là même la récente révocation du droit à l'avortement par la Cour suprême des Etats-Unis. "Je suis heureuse d'être dans un pays qui a des soins de santé décents", a-t-elle déclaré.

La Gantoise Charlotte Adigéry a pour sa part joué un set inattendu au Klub C. Elle n'a su qu'un jour à l'avance qu'elle se produirait avec Bolis Pupul à Werchter, puisqu'ils ont été invités à remplacer au pied levé Clairo. Leur prestation a mis les festivaliers en extase, notamment les titres "Ceci n'est pas un cliché" et "Blenda". Au même moment, l'artiste pop Anne-Marie a livré une prestation époustouflante sur la scène principale.

En soirée, les concerts de Leon Bridges, Jorja Smith et Jamie XX étaient attendus. Les têtes d'affiche samedi sont Twenty One Pilots et Imagine Dragons.

Le festival brabançon, qui s'étale sur quatre jours, se termine dimanche à Werchter. Ce sont normalement les Red Hot Chili Peppers qui doivent baisser le rideau mais leur prestation n'a pas été confirmée. Vendredi, le groupe américain avait dû annuler un concert à Glasgow en Ecosse pour cause de maladie.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top