Tiafoe, qui retrouve Goffin : "Je suis remonté comme un coucou"

Sports | David Goffin (ATP 58) va tenter de se qualifier pour la deuxième fois de sa carrière pour les quarts de finale à Wimbledon, ce dimanche. Sur le N°2 Court, le Liégeois, 31 ans, retrouvera l'Américain Frances Tiafoe (ATP 28), 24 ans, contre qui il reste sur une victoire en quatre sets au deuxième tour à Roland-Garros, fin mai.

De Belga

Partager cet article

"Me retrouver à nouveau en huitième de finale de mon tournoi favori fait vraiment plaisir", a dit Goffin après sa victoire contre le Français Ugo Humbert (ATP 112). "Et j'espère que ce n'est pas fini. Mon tennis est costaud, je retourne très bien et je suis solide sur mes jambes. J'ai battu Tiafoe à Roland-Garros, mais son jeu est plus adapté au gazon qu'à la terre battue. Il bouge bien, a un bon slice et un gros service. Ce sera un match intéressant. J'espère que mon expérience pourra faire la différence."

C'est en effet la première fois de sa carrière que Frances Tiafoe se retrouve en huitième de finale à Wimbledon, à la suite d'une victoire 3-6, 7-6 (7/1), 7-6 (7/3), 6-4 contre le Kazakh Alexander Bublik (ATP 38). Il n'empêche, fort des résultats de ses compatriotes, le natif de Hyattsville voit grand.

"Je suis remonté comme un coucou", a expliqué Tiafoe. "Vraiment excité d'être en huitième de finale. Ce fut un match brutal contre Bublik. Il sert tellement fort et peut sortir des coups à la Kyrgios. J'ai déjà été en huitième de finale en Grand Chelem, même en quarts (NdlR : en 2019 à l'Open d'Australie). Mais j'en veux plus. Je sais que quand je suis au top, je suis un des meilleurs joueurs sur gazon du plateau. Medvedev n'est pas là. Roger n'est pas là. Il y a une énorme opportunité. Et je veux la saisir."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top