Anderlecht cartonne à Roda, le RWDM bat le Standard et l'Union de justesse à Deinze.

Jupiler Pro League | Le Standard s'est incliné 1-2 devant le RWDM samedi dans un match de préparation disputé à l'Académie. L'Union Saint-Gilloise s'est imposée par le plus petit écart, 0-1, à Deinze. Anderlecht et Courtrai, qui affrontaient des équipes de D2 néerlandaise, ont connu des fortunes diverses: les Mauves ont cartonné face à Roda (0-6) et les Kerels se sont inclinés 3-1 face au FC Dordrecht.

De Belga

Partager cet article

La rencontre a bien débuté pour les Liégeois de Ronny Deila puisque sur un assist de Renaud Emond, Felipe Avenatti a ouvert la marque (22e, 1-0). Mais les Bruxellois, qui disputaient leur premier match amical après dix jours de préparation, ont frappé deux fois par Thomas Ephestion (36e, 1-1) et Ivann Botella (38e, 1-2). Le score n'a plus changé et les Standardmen, qui s'étaient imposés à Manage (D2 amateurs), ont subi une deuxième défaite d'affilée après celle contre Saint-Trond (0-2)

L'Union Saint-Gilloise s'est imposée 0-1 face à Deinze grâce à une de tête de Bart Nieuwkoop (72e, 0-1).

Grâce à un triplé de Yari Verschaeren (14e, 35e, 48e), Anderlecht avait déjà fait le trou quand Xander Lambrix, le défenseur belge de Roda, a trompé son propre gardien (54e, 0-4). Antoine Colassin (66e, 88e) a encore enfoncé un peu plus les Schapekoppen. Adrien Trebel figurait dans le onze de départ tout comme le nouveau Ishaq Abdulrazak. L'autre renfort, Nilson Angulo, a débuté sur le banc.

Courtrai s'est incliné 4-2 à Dordrecht dans un duel, quia démarré à belle allure. Mauro Savastano a donné l'avance aux Néerlandais (8e, 1-0) et les Kerels ont rapidement égalisé par Mbayo sur penalty (13e,1 -1). Mais Dordrecht a fait la différence par Jaymillio Pinas (15e, 2-1), Stijn Meijer (23e, 3-1) et Jari Schuurman (78e, 4-1) avant que Habib Keita ne réduise l'écart (82e, 4-2).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top