Le peloton a pris le départ de la 2e étape avec Lampaert prêt à défendre son maillot jaune

Cyclisme | Un peloton toujours formé par 176 coureurs a pris le départ samedi, peu après 12h30, de la deuxième étape du Tour de France, courue entre Roskilde et Nyborg (202,2 km), au Danemark. Avec Yves Lampaert (Quick-Step Alpha Vinyl) en jaune après sa victoire dans la 1re étape et Wout van Aert (Jumbo-Visma), deuxième samedi, en vert, deux Belges porteront un maillot distinctif.

De Belga

Partager cet article

Vainqueur surprise du contre-la-montre individuel de samedi à Copenhague, Lampaert a confié avant le départ "ne pas avoir bien dormi" pendant la nuit. "L'adrénaline est restée un long moment dans mon corps. Et tu n'es pas très fatigué après ce court effort. Je pense que je ne me suis endormi que vers 2h. C'était une nuit assez courte."

"Nous voulons essayer d'aller au sprint avec Fabio Jakobsen", a résumé le maillot jaune. "Espérons que nous pourrons remporter une nouvelle victoire d'étape. Je pense que nous pouvons nous en approcher. Et si tout se passe bien, il devrait être possible de garder le jaune également. Si notre plan fonctionne, nous aurons atteint nos deux objectifs."

Lampaert devra notamment se défendre de Van Aert, deuxième à 5 secondes, qui pourrait profiter des bonifications pour troquer le vert contre le jaune.

Concernant le parcours, trois côtes de quatrième catégorie (Asnaes Indelukke, Hove Straede et Karup Strandbakke) dans la première partie permettront d'attribuer le premier maillot à pois de cette édition. Pour le reste, le parcours restera plat. Mais piégeux, notamment en raison du vent. Le temps fort de cette étape se trouve dans le final, avec la traversée du pont du Grand Belt, long de 18 km. En fonction du vent, des bordures pourraient s'y créer, avec des conséquences pour les coureurs qui visent un bon classement général. A la sortie du pont, il ne restera que 3 kilomètres à parcourir.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top