Beaucoup de changements chez les entraineurs de Jupiler Pro League

Jupiler Pro League |

Qui dit nouvelle saison dit mise à jour des effectifs. Le mercato va être animé pour beaucoup de clubs qui sont, par ailleurs, tout aussi nombreux à avoir changé de coachs. Un vrai petit carrousel dont on fait le tour.

De Proximus

Partager cet article

On a rarement connu une inter-saison avec autant de changements d’entraineurs en D1A. Ce sont pas moins de 10 clubs qui ont un nouveau T1 pour entamer cette saison 2022-2023. On pourrait même parler de jeu de domino puisque certains clubs ont été piochés chez des concurrents, amenant ainsi une valse importante.

Club de Bruges – Carl Hoefkens

Alfred Schreuder ne sera resté que quelques mois puisque le Néerlandais a quitté son poste en fin de saison pour rejoindre l’Ajax. Pour le remplacer, le Club de Bruges n’a pas été chercher bien loin puisqu’il a décidé de nommer Carl Hoefkens T1. L’ancien Diable Rouge et joueur du Club était l’adjoint de Philippe Clement puis de Schreuder. Il a l’avantage de s’inscrire dans la continuité et de connaitre le groupe.

Union Saint-Gilloise – Karel Geraerts

Felice Mazzu ayant rejoint le Sporting d’Anderlecht, l’Union a fait comme Bruges en optant pour une solution interne et en plaçant Karel Geraerts à la tête de l’équipe. L’ancien joueur du Standard, de Bruges ou de Charleroi était déjà très impliqué dans les choix tactiques de l’Union et pourra donc poursuivre le travail de Mazzu.

Anderlecht – Felice Mazzu

La fin de l’aventure avec Vincent Kompany a obligé les Bruxellois à trouver un nouvel entraineur. Anderlecht a fait le choix de débaucher Felice Mazzu à l’Union. Un choix qui n’a guère plu aux supporters unionistes et qui laisse encore perplexe beaucoup de fans des Mauve et Blanc. Mazzu peut-il s’imposer à Anderlecht et faire oublier VK ? La tâche ne sera pas simple, d’autant qu’il va falloir reconstruire une partie du secteur offensif.

Antwerp – Mark van Bommel

Les Anversois veulent se montrer ambitieux cette saison et ont pour cela jeté leur dévolu sur un nom ronflant, celui du Néerlandais Mark van Bommel. La présence de Marc Overmars comme directeur sportif n’est pas étrangère à l’arrivée de l’ancien joueur du PSV, du Bayern, du Barça ou de l’AC Milan au Bosuil. Il doit permettre au Great Old de jouer le titre en apportant cette culture de la gagne qui manque parfois en Belgique.

Eupen – Bernd Storck

Les Pandas ont à nouveau fait le choix d’un entraineur allemand pour remplacer Mickael Valkanis, qui avait lui-même succédé à Stefan Kramer en cours de saison. Bernd Storck est un choix intelligent de la part de l’AS car avec 3 descendants directs et 1 barragiste ainsi qu’un noyau à reconstruire totalement, il était bien nécessaire d’avoir un entraineur rompu à la lutte pour le maintien. Storck va devoir tout faire pour maintenir Eupen en D1A.

Standard – Ronny Deila

Le rachat du Standard par les Américains de 777 Partners a amené le limogeage de Luka Elsner. Pour le remplacer, les nouveaux propriétaires ont sondé la MLS et engagé Ronny Deila. Le Norvégien arrive en droite ligne de New York City FC, club avec lequel il a été champion en 2021. Il avait également été champion en 2015 et 2016 avec le Celtic, ainsi qu’en 2013 avec Strømsgodset IF. L’homme sait donc comment aller titiller les sommets.

Genk – Wouter Vrancken

Le départ de Bernd Storck a été compensé par l’arrivée de Wouter Vrancken depuis Malines. Le Limbourgeois a fait du super travail avec les Sang et Or, remportant en 2019 le titre en D2 et la Coupe de Belgique. Un doublé exceptionnel qui lui a permis de se forger une belle réputation. D’autant plus qu’en D1A, il a toujours permis à son club de vivre des saisons tranquilles. Son retour à Genk, où il a évolué en 2007-2008, lui permet de franchir un nouveau palier.

Malines – Danny Buijs

Pour remplacer Vrancken, Malines s’est tourné vers le marché néerlandais. Les Malinois ont ainsi nommé Danny Buijs à la tête de l’équipe. Le Néerlandais était le coach de Groningue depuis 4 ans, terminant à chaque fois dans le ventre mou du classement. Pourra-t-il permettre au KaVé de grandir un peu plus et d’aller chercher l’Europe ? La tâche ne sera pas simple, mais l’objectif sera surtout de vivre une saison tranquille, loin des tracas de la lutte pour le maintien.

Zulte-Waregem – Mbaye Leye

Sa première expérience de coach n’avait pas été une grande réussite au Standard mais Mbaye Leye a su convaincre Zulte-Waregem de lui faire confiance pour cette nouvelle saison. Entre les deux, c’est une vraie histoire d’amour puisque l’ancien attaquant a effectué trois passages au Esseve, jouant plus de 200 matchs et inscrivant près de 90 buts. Reste maintenant à voir s’il pourra faire aussi bien en tant qu’entraineur.

Seraing – José Jeunechamps

Les Sérésiens ont choisi un local pour prendre en main l’équipe première du club. Le Liégeois José Jeunechamps, qui a notamment coaché le Standard et le Cercle de Bruges, devra aider Seraing à se maintenir en D1A. Un exercice qui ne sera pas simple et qui dépendra aussi du matériel joueur que le FC Metz sera disposé à mettre à disposition de l’équipe.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la Challenger Pro League. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top