Flipkens : "Cloturer ma carrière en simple contre une championne comme Simona est un rêve"

Sports | Kirsten Flipkens (WTA 190) était émue aux larmes, jeudi à Wimbledon, après avoir disputé le dernier match au simple de sa carrière. Sur le N.2 Court, la Campinoise de 36 ans, a été battue au deuxième tour par la Roumaine Simona Halep (WTA 18), 30 ans, tête de série n°16, lauréate en 2019. Sous les yeux de Kim Clijsters, elle s'est inclinée 7-5, 6-4 après avoir mené 5-2 dans le premier set et eut une balle de 5-1 dans le deuxième.

De Belga

Partager cet article

"Avoir l'opportunité de clore ma carrière en simple contre une grande championne comme Simona sur un tel court et devant un public comme le vôtre est un rêve, franchement", a-t-elle confié à même le court après avoir embrassé le gazon du All England Club. "Lorsque je suis venue ici pour la toute première fois, Kim Clijsters jouait chez les juniores et je me disais 'Waouh, un jour, je veux pouvoir jouer ici'. J'ai remporté le titre chez les juniores ici en 2003, j'ai atteint les demi-finales [du simple dames] en 2013 et Wimbledon était en tête de ma bucket list (sic). Ce tournoi restera toujours particulier pour moi et je me sens si heureuse et reconnaissante d'avoir pu dire au revoir ici, sur ce court, face à une telle championne et devant un tel public."

Wimbledon 2022 coïncidait avec la 50e participation en Grand Chelem en simple pour Kirsten Flipkens, dont le meilleur classement fut une 13e place à la WTA, en août 2013. La native de Geel est encore engagée en double à Londres avec sa partenaire espagnole Sara Sorribes Tormo. Et ensuite ?

"Ensuite ? Je partirai probablement en vacances à Ibiza", a-t-elle conclu avec le sourire avant de quitter le court sous une standing ovation.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top