Eliott Crestan, de retour de blessure, finit 5e du 600 mètres au Meeting de Liège

Sports | Eliott Crestan a terminé 5e dans l'épreuve quelque peu inhabituelle du 600 mètres en 1:17.94 au meeting de Liège, mercredi. Il s'agissait de sa première course de la saison après avoir subi une fracture de fatigue au sacrum.

De Belga

Partager cet article

La victoire est revenue à l'Australien Peter Bol en 1:16.47. Crestan a déclaré après coup qu'il n'avait pas connu une course facile. "Ça a fait mal, surtout au départ, parce que j'ai un gros manque de vitesse", a-t-il dit. "Cela fait très longtemps que je n'ai pas été capable de sprinter à l'entraînement. En attendant, heureusement, je peux tout faire sans aucune gêne."

Crestan est qualifié depuis longtemps pour les championnats du monde de mi-juillet à Eugene et, malgré sa moindre forme, il a bien l'intention de s'y rendre. "J'ai longtemps douté que j'irais, mais je veux acquérir de l'expérience là-bas et améliorer ma forme", a-t-il expliqué. "L'idée est de s'entraîner deux fois par jour pour être prêt pour les championnats d'Europe en août. Je continue de croire que je peux partir là-bas en pleine forme."

Dans le 100 mètres, Rani Rosius a dû se contenter de la deuxième place en 11.46, 18 centièmes de plus que son record personnel datant d'il y a trois jours. La victoire est revenue à à la Luxembourgeoise Patrizia Vanderweken en 11.44.

Dans le 4x100 mètres, les Belgian Falcons, le relais national, ont réalisé une excellente affaire avant les championnats d'Europe de Munich. Robin Vanderbemden, Jordan Paquot, Simon Verherstraeten et Kobe Vleminckx ont réalisé leur meilleur temps de la saison en 39.48. Ils passent à la 16e place du classement européen. Ce sont d'ailleurs les 16 premières nations qui seront autorisées à se rendre à Munich (15-21 août).

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top