Carmoy fête sa qualification pour les championnats du monde avec une 3e place à la hauteur

Sports | Thomas Carmoy a terminé en 3e position du concours de saut en hauteur avec une performance à 2m23, un centimètre en dessous de son meilleur résultat de la saison, lors du meeting international d'athlétisme de Liège mercredi soir. Le Carolo a appris juste avant la compétition qu'il était qualifié pour les championnats du monde d'athlétisme à Eugene.

De Belga

Partager cet article

"C'est une confirmation de mon niveau actuel", a déclaré Carmoy à propos de ses 2m23, 4 centimètres en dessous de son record personnel. "La forme n'est pas top, mais certainement pas mauvaise. Je me suis senti un peu libéré après avoir reçu la nouvelle que je pouvais aller aux championnats du monde. L'année dernière, j'ai appris ici à Liège que je ne pourrais pas aller à Tokyo, donc je suis heureux d'avoir réussi ici."

Carmoy n'a pas d'objectifs concrets à Eugene. "Je vais acquérir de l'expérience, mais je suis une bête de compétition, donc je veux en tirer le maximum", dit-il. "J'espère surtout me qualifier pour la finale des championnats d'Europe à Munich en août". La victoire est revenue à l'Ukrainien Andrey Protsenko avec 2m26.

Anne Zagré a été la plus rapide dans le 100m haies, en courant un solide 13.09. Son record de la saison est de 13.00, son record national de 12.71. "Ce n'est pas mauvais", a-t-elle dit après coup. "J'aurais aimé courir sous les 13 secondes, mais ce sera pour la prochaine fois". Zagré s'est qualifiée pour Eugene depuis un certain temps. "Je veux absolument courir sous les 13 secondes", a-t-elle répété. "Où je finirai ensuite, nous verrons. Cela n'a pas été les semaines les plus faciles depuis que j'ai dû subir une injection dans mon genou en mai."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top