Le festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles lance vendredi ses projections nocturnes

Cinéma | La 22e édition du Festival du cinéma méditerranéen Cinemamed se tiendra du 1er au 15 juillet dans la capitale. Ce sont 15 projections gratuites en plein air, une par soir, qui seront proposées de manière itinérante dans la région.

De Belga

Partager cet article

De l'Italie au Maroc, en passant par la France ou l'Espagne, les films feront défiler des paysages ensoleillés du bassin méditerranéen.

Le festival s'ouvrira vendredi à la tombée de la nuit, peu après 22h00, dans le parc du château de Rivieren à Ganshoren. Le film "Presque" offrira une échappée en corbillard dans le sud de la France avec Bernard Campan et Alexandre Jollien.

Samedi soir, au départ de la place de l'Église à Berchem-Sainte-Agathe, toujours sur le thème du handicap mental, un autre duo masculin, père et fils cette fois, partira à l'aventure dans un road-movie avec le film israélien "My kid" de Nir Bergmann.

Il y aura encore "Haut et fort", un cri du cœur de la jeunesse marocaine en quête d'émancipation, à voir le dimanche 10 juillet dans le parc Victoria à Koekelberg.

À Woluwe-Saint-Lambert, depuis le terrain de rugby du Kapelleveld, c'est le thriller politique et social, sur fond d'écologie, "Rouge" de Farid Bentoumi qui sera projeté le mercredi 13 juillet au soir. Le lendemain, place Gilson à Watermael-Boitsfort, la tragédie familiale de cinq soeurs sera encore à partager avec tendresse dans "Le sorelle Macaluso" de la réalisatrice italienne Emma Dante.

Cinemamed se refermera dans la cour de la Maison des Cultures et de la Cohésion sociale à Molenbeek-Saint-Jean avec la réflexion philosophique proposée par "La mesure des choses" du réalisateur belge Patric Jean. Le temps d'une promenade autour de la Méditerranée, il met en mots et en images un regard sur la démesure de la société contemporaine à travers le prisme du mythe d'Icare.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top