Pourquoi Romelu Lukaku ne peut que se relancer à l’Inter

Serie A | Recrue phare de Chelsea l’été dernier, Romelu Lukaku a connu une saison difficile à Londres. Dans l’espoir de se relancer, le Diable Rouge est revenu sous la forme d’un prêt à l’Inter Milan, avec qu'il était devenu champion d'Italie en 2021. Voici pourquoi Big Rom devrait retrouver toutes ses sensations en Serie A.

De Proximus

Partager cet article

Le mariage n’aura jamais fonctionné. Après deux saisons tonitruantes à l’Inter, Romelu Lukaku avait fait son retour à Chelsea en grande pompe l’été passé, huit ans après avoir quitté les Blues. L’attaquant, cependant, ne s’est jamais imposé dans le onze de Thomas Tuchel, traînant son spleen et exprimant son désir de retourner en Italie depuis plusieurs mois.

Une soif de revanche

Le divorce était inévitable et il est désormais consommé, puisqu’un an après l'avoir vendu pour quelque 115 millions d'euros, l'Inter a accueilli son ex-meilleur buteur en prêt pour une saison contre une indemnité de 8 millions d'euros hors bonus éventuels. Le Belge a également accepté de baisser son salaire pour pouvoir retrouver la tunique bleue et noire. Un changement d’air qui ne peut faire que du bien à l’attaquant.

Après des mois de galère à Londres, où il n’est jamais parvenu à s’imposer comme titulaire et à justifier la somme mirobolante de son transfert, Lukaku aura à coeur de mettre les points sur les “i”. Parti d’Italie avec un Scudetto en poche et le statut de superstar, le puissant buteur voudra montrer qu’il est bien de la trempe des meilleurs attaquants de la planète, ce qu’il n’a pas réellement pu prouver la saison dernière. Et quel meilleur endroit pour se relancer que le championnat et le club qu'il a mené vers le titre ?

Un environnement qu’il connaît

En Serie A et plus précisément à l’Inter, où il est considéré comme un héros après deux saisons prolifiques (95 matchs et 64 buts), Big Rom est en effet comme un poisson dans l’eau. Malgré un départ ressenti comme une trahison par certains supporters l’année dernière, le Belge se sent aimé et respecté à Milan. La confiance que cela lui procurera jouera inévitablement sur ses performances. À quelques mois seulement de la Coupe du monde, il lui fallait retrouver un cadre plus hospitalier.

Une place à prendre

L'attaquant, qui a brillé sous la houlette d’Antonio Conte, devrait également pouvoir s'imposer sans trop de difficulté dans le dispositif en 3-5-2 de son successeur Simone Inzaghi. Passés à un cheveu du Scudetto, les Nerazzurri n’ont pas connu de problèmes offensifs, ayant même terminé la saison avec la meilleure attaque du championnat. Mais il y aura bien une place à prendre devant, que Lukaku pourrait rapidement faire sienne.

Arrivé l’été dernier pour remplacer Lukaku, Edin Dzeko n’est, à 36 ans, pas une solution d'avenir et pourrait même être poussé vers la sortie. Quant à Joaquin Correa, Lautaro Martinez et Paulo Dybala, en fin de contrat à la Juventus et cité avec insistance à l’Inter, ils ne présentent pas le même profil que le Belge et ne devraient donc pas entrer en concurrence directe avec lui. Autre argument de poids en faveur de Lukaku : sa connexion magique avec Martinez, qui avait fait des étincelles pendant deux saisons au stade Giuseppe Meazza. Nul doute qu'Inzaghi sera tenté de reformer ce duo pour essayer de s'emparer du Scudetto.

Suivez la Serie A tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top