'Men in Black' fête ses 25 ans : verra-t-on un cinquième opus sortir un jour ?

Cinéma |

En 1997, 'Men in Black' sortait dans les salles obscures. Avec en tête d’affiche Will Smith et Tommy Lee Jones, le film a connu un gros succès. Il fête cette année son quart de siècle, de quoi raviver l’envie de certains fans de voir un cinquième film s’ajouter à la franchise.

De Proximus

Partager cet article

Après la cérémonie des Oscars 2022, les fans se demandent encore si la carrière Will Smith a pris une « gifle » aussi violente que Chris Rock. Mais il en faut beaucoup pour bousculer la carrière impressionnante de l’acteur. Il a percé avec les classiques « Bad Boys » et « Independence Day », et en 1997, il enchaine avec « Men in Black ». Un projet ambitieux, mais pour lequel Will Smith a du être convaincu.

Spielberg très persuasif

Au départ, Will Smith n'était pas vraiment emballé par le projet. Il ne voyait pas à l’époque l’intérêt de participer à un nouveau long métrage avec des extra-terrestres. Venant de terminer le tournage de « Independence Day », il se voyait mal démarrer un nouveau projet dans la même veine. Mais c’est sans compter sur la persuasion du réalisateur Steven Spielberg. Sur le projet 'Men in Black', il est producteur délégué. Il a invité Smith à discuter et a compris ses inquiétudes. Il a finalement a réussi, grâce à un scenario bien ficelé, à convaincre l’acteur de rejoindre le projet.

On connait la suite. Dans le premier opus de la saga, James Edwards (joué par Will Smith) est recruté par une agence secrète (Men in Black ou MIB) pour faire partie de cette organisation chargée d'enquêter sur la vie extraterrestre. James devient l'agent spécial J et l’expérimenté agent spécial K (joué par Tommy Lee Jones) devient son partenaire. Il lui apprend toutes les ficelles du métier et lui fait découvrir un tout nouveau monde. Les deux agents, les « Men In Black » en raison de leurs costumes noirs, sont soudainement confrontés à une situation qui menace le monde entier. Mais leur duo va tout tenter pour en venir à bout.

Un succès commercial éclatant

Au box-office, le film a été un énorme succès, rapportant 590 millions de dollars dans le monde entier. Seul 'Titanic' a fait mieux en 1997. Le film a reçu des éloges pour son duo iconique composé de Will Smith et Tommy Lee Jones, ainsi que pour la réalisation de Barry Sonnenfeld. Le film en est devenu une franchise, publiant ainsi un album de musique et la chanson 'Men in Black' a connu un succès mondial.

Proposer un deuxième volet a été évident, au vu du succès du film. Mais cette suite n’a pas été très bien accueillie. Will Smith en a parlé l'année dernière, expliquant n'être "pas satisfait du deuxième film". Le troisième, toujours avec Tommy Lee Jones et Will Smith, mais aussi avec Josh Brolin, a connu plus de succès en 2012. Il a rapporté 624 millions de dollars dans le monde entier et a également reçu de bonnes critiques.

 

Le flop

En 2019, 'Men In Black : International', est sorti, sans les célèbres acteurs, mais avec, entre autres, Liam Neeson et Chris Hemsworth. Ce nouveau casting n’a pas ravi les fans qui ont déserté les cinémas. Sans grand succès, le film n'a rapporté que 253 millions de dollars dans le monde.

Ces dernières années, on a souvent demandé à Will Smith s'il accepterait de jouer à nouveau le rôle de l'agent spécial J. Mais cette idée reste utopique. MIB semble avoir fermé ses portes au grand écran, puisqu'il n'est pas prévu de faire un cinquième film en 2022.

Découvrez les quatre films "Men in Black" sur Netflix. Vous trouverez plus d'informations sur l'option TV 'Pickx All Stars' (y compris Netflix) ou l'offre Netflix via Proximus Pickx ici.


Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top