Jordi Meeus, 2e aux Championnats de Belgique: "Un sentiment très amer"

Cyclisme | Jordi Meeus s'est classé 2e du sprint final de la course pour élites messieurs des championnats de Belgique derrière Tim Merlier dimanche à Middelkerke. Le coureur de Bora-Hansgrohe s'est dit déçu de son résultat.

De Belga

Partager cet article

"Je suis passé tout près du titre", a expliqué Jorid Meeus. "J'ai été très surpris de pouvoir encore jouer ma carte dans le sprint final. Je n'ai pas pu être vraiment lancé car je n'avais pas d'équipier dans le groupe de tête. Je n'avais que Cian Uijtderbroeks avec moi au départ, mais il était plus loin dans la finale. J'ai été très surpris de voir un grand groupe revenir dans le finale, une situation qui était, quelque part, à mon avantage car, sans cette jonction, il n'y aurait jamais eu de sprint massif. J'ai dû trouver ma trajectoire dans la ligne droite. J'ai pris la route de Jasper Philipsen, ce qui était une très bonne option. Mais j'ai vu qu'il plafonnait et j'ai décidé de me lancer. C'était un peu trop tard pour remonter Tim Merlier."

Jordi Meeus, 14e de Paris-Roubaix, 12e du GP de l'Escaut, s'était déjà classé 2e dans la 5e étape du Critérium du Dauphiné, derrière Wout van Aert, un résultat qui avait lancé sa saison. "J'ai gardé un très bon sentiment de cette 2e place en France, mais je n'ai pas cette impression à Middelkerke où je suis passé très près du succès. J'ai un sentiment très amer. Je suis parti d'un peu trop loin dans ce sprint et ça m'a coûté le titre".

Meeus avait abandonné au GP de l'E3 Harelbeke, à Gand-Wevelgem, au Tour des Flandres et à la Flèche brabançonne.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top