Champion de Belgique : victoire d'un jour, plaisir d'un an

Cyclisme | Porter le maillot de Champion de Belgique est un honneur qui ne se refuse pas et un moment qui compte dans une carrière. Pouvoir ensuite, pendant 365 jours, arborer fièrement le maillot noir-jaune-rouge sur les routes du Royaume, de France et de Navarre est une consécration.

De Tagtik

Partager cet article

Petit retour en images sur 10 champions qui ont enfilé les couleurs les plus prisées du peloton belge.



Merckx, une fois

Même le grand Eddy Merckx, qui a tout gagné et souvent plusieurs fois, n'a porté le prestigieux maillot tricolore que pendant une petite année. Le 21 juin 1970, il est sacré sur le difficile circuit d'Yvoir, devant Herman Van Springel et Jempi Monseré. Il sera deux fois deuxième en 1972 (derrière Walter Godefroot) et en 1973 (derrière Frans Verbeeck) et une fois troisième en 1975 (année de la victoire de Willy Teirlinck). Trente ans plus tard, son fils Axel devient Champion de Belgique à Rochefort, devant Frank Vandenbroucke et Rik Verbrugghe.


Roger De Vlaeminck, un doublé sur 12 ans


Sacré à 12 ans d'intervalle, en 1969 d'abord, à Mettet (devant Godefroot), pour sa première année chez les pros et en 1981,ensuite, à Putte (devant Gerry Verlinden), au crépuscule de sa carrière, Roger de Vlaeminck a beaucoup couru pour des équipes italiennes et la conquête du maillot de champion de Belgique ne faisait pas partie de ses priorités.
Gilbert, 2011 et 2016


Plus près de nous, Philippe Gilbert, a également signé un doublé sur le Championnat de Belgique. Cinq après son premier sacre à Hooglede-Gits en 2011, il récidive en 2016 à 33 ans, en battant au sprint son compagnon d'échappée Tim Wellens, aux Lacs de l’Eau d’Heure.
Gery Verlinden, un des multiples vainqueurs-surprises


Sacré en 1979 à Neder-Over-Hembeek devant Eddy Schepers et Marc Renier, Gery Verlinden gagnera le Championnat de Zürich l'année suivante. C'est un cas typique du coureur relativement modeste qui crée une énorme surprise en devenant Champion de Belgique.
Van Impe, champion national à 37 ans


Lucien Van Impe, qu'on a plutôt l'habitude voir porter le jaune ou les pois sur les photos d'époque ,a également été champion de Belgique à 37 ans, en 1983, sur le difficile circuit de Renaix devant Marc Sergeant et Michel Dernies. On le voit ici avec le maillot sur les épaules sur le Tour 1983 avec Laurent Fignon et Pedro Delgado.
Stijn Devolder, triplé gagnant


Triple champion de Belgique (comme Rik Van Steenbergen), Devolder l'emporte pour la première fois à Renaix en 2007, devant Boonen et Gilbert, avant de récidiver en 2010 à Louvain (devant Gilbert) et à La Roche-en-ardenne en 2013 (devant Gianni Meersman). "J’aime l’ambiance du Championnat. C’est une ambiance à part. Avec les tours de circuit et les nombreux supporters qui encouragent leurs favoris. J’ai eu la chance de m’imposer trois fois, de porter trois fois le maillot de champion de Belgique. Et lors de chacune de mes victoires, je suis à chaque fois arrivé seul, j’ai donc pu à chaque fois savourer mes succès. En plus, ce maillot est un des plus beaux du peloton."
Wilfried Nelissen, deux titres et une controverse


Wilfried Nelissen a gagné quatre fois le titre de champion de Belgique sur route, en 1986 en catégorie débutant, en 1990 en catégorie amateur et chez les pros, en 1994 à Liedekerke et en 1995 à geel. Le titre de 1995 est très controversé : il devance au sprint Tom Steels et Johan Museeuw, en profitant du travail de Johan Capiot, son ami et compagnon d'entraînement, mais membre de l'équipe italienne Refin. La ligue vélocipédique belge condamne Nelissen et Capiot au paiement d'une amende, et le second est en outre suspendu par son équipe.
Museeuw, deux maillots en vitrine


Champion de Belgique en 1992, à Peer et en 1996, à Chapelle-lez-Herlaimont, en devançant facilement ses compagnons d'échappée Geert Van Bondt et Johan Bruyneel au sprint, Johan Museeuw sera également troisième en 1995. Très focalisé sur les classiques de printemps, il n'a jamais fait du national un véritable objectif mais sur sa classe pure, il pouvait saisir l'occasion quand elle se présentait.

Video : Museeuw empoche le titre en 1996




Tom Steels, le seul à avoir porté le maillot pendant 4 saisons


Tom Steels, quadruple vainqueur, détient toujours le record du nombre de victoires au championnat de Belgique sur route. Courroné en 1997, 1998, 2002 et 2004, il a souvent évoqué la magie de ce maillot. "Avec ce maillot sur le dos, tu n’es plus un coureur anonyme. Les gens te reconnaissent. Cela te donne une belle exposition. Si tu as la chance de participer dans la foulée au Tour de France, tu te sens différent."
Willy Teirlinck, une relation spéciale avec le maillot


Pendant 4 saisons, Willy Teirlinck, modeste équipier de Lucien Van Impe, va vivre une belle histoire d'amour avec le maillot noir-jaune-rouge. Sacré en 1975, il termine ensuite troisième en 1976 (sacre de Freddy Maertens) et deuxième en 1978 (le titre revient à Pollentier). Il a également gagné 5 étapes sur le Tour et deux à la Vuelta.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top