Sofiane Hanni bientôt de retour en Jupiler Pro League ?

Jupiler Pro League | Le mercato d'été n'a beau commencé officiellement que le 1er juillet, de nombreux clubs ont déjà débuté leurs emplettes. Certains pourraient être tentés de réaliser une affaire en faisant revenir Sofiane Hanni, une vieille connaissance de notre championnat désormais libre de tout contrat.

De Proximus

Partager cet article

Al-Gharafa, le club qatari de Sofiane Hanni, a annoncé que l'international algérien quittait le club. Le milieu offensif de 31 ans n'a pas souhaité renouveler son contrat avec le club et aimerait revenir en Europe. Hanni s'était engagé à Al-Gharafa l'été 2019 contre 3,5 millions d'euros en provenance du Spartak Moscou. Au Qatar, il a soigné ses statistiques avec 34 buts et 29 passes décisives en 87 matchs. Son passage en Russie fut moins couronné de succès. Le Spartak, qui avait payé 8 millions d'euros pour l'arracher à Anderlecht, n'a jamais vu la meilleure version de Hanni. Avec 5 buts et 8 passes décisives en 34 matchs, le joueur fut revendu un an et demi plus tard à perte.

Révélé à Malines


Hanni a véritablement percé en Europe au FC Malines. À l'époque, le directeur sportif du Kavé, Olivier Renard, avait réalisé une affaire en or en attirant Hanni, un illustre inconnu, en provenance du club turc d'Osmanlispor en 2014. Le milieu offensif a rapidement fait sa place grâce à sa profondeur, ses capacités techniques et son sens du but.

Avec 10 buts et 8 passes décisives lors de sa première saison, il a directement fait forte impression dans notre championnat. Lors de sa deuxième année, Hanni fait encore mieux avec 17 buts et 9 passes décisives. Herman Van Holsbeeck, le manager d'Anderlecht de l'époque, est sous le charme et le fait venir à Bruxelles contre la modique somme de 1,6 million d'euros.

Le titre avec Anderlecht


Le milieu offensif, qui peut également évoluer comme second attaquant, n'a jamais été dans les bonnes grâces des supporters d'Anderlecht. À l'époque, le club bruxellois était encore considéré comme le numéro un en Belgique et la barre y était placée très haut. Hanni, pourtant, ne présente pas un mauvais bilan avec les Mauves. En 86 rencontres, il a inscrit 23 buts et délivré 25 passes décisives. En 2017, l'Algérien avait même décroché le titre avec Anderlecht, le dernier en date du club.

À 31 ans, Hanni est désormais libre et des bruits de couloir l'envoient déjà dans plusieurs clubs belges. Il faut dire que pour pas mal d'entre eux, l'Algérien, avec ses qualités et son expérience, constituerait un bon renfort. Un retour à Anderlecht, cependant, ne semble pas d'actualité pour le moment avec la présence de joueurs comme Lior Refaelov, Yari Verschaeren et Anouar Ait El Hadj.

Même si le joueur ne serait pas contre un retour au Lotto Park. "Je pense avoir ma place dans l’Anderlecht actuel. Revenir à Anderlecht me plairait. Je pourrais leur apporter mes qualités offensives et mon expérience", confiait-il à la DH Les Sports+ en avril dernier. C'est sur les pelouses belges qu'Hanni s'est fait un nom de 2014 à 2018. Il pourrait bien y entamer un nouveau chapitre de sa carrière dans les prochaines semaines.

Suivez la prochaine saison de la Jupiler Pro League sur Eleven Pro League, disponible dans l'option Pickx Sports de Proximus Pickx.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top