Dilemme : quel festival choisir entre TW Classic et Couleur Café ce week-end ?

Festivals |

Les grands amateurs de festivals le savent : il n’y a rien de pire que devoir choisir entre deux événements musicaux. Si vous êtes encore hésitant pour ce week-end entre TW Classic ou Couleur Café, Proximus Pickx vous sauve la mise ! Plutôt Nick Cave et Florence + The Machine, ou Shaggy et Pongo ? Nous vous aidons à faire votre choix. 

De Proximus

Partager cet article

Commençons par une bonne nouvelle : bien que les billets combinés ainsi que les entrées pour le samedi soient sold out pour couleur Café, il reste des places disponibles pour le vendredi et le dimanche, ainsi que pour TW Classic le samedi. La météo est également de notre côté, puisque ni de l’orage ni une subite vague de chaleur ne sont au rendez-vous. Moralité ? C’est le moment de craquer pour une place de festival et faire redescendre la pression des examens ou du travail ! 

Nick Cave : une expérience spirituelle

Une affiche de festival ne ment jamais. La tête d’affiche absolue du TW Classic est Nick Cave and the Bad Seeds. Cela fait 4 ans que le musicien australien et son groupe, dont le violoniste Warren Ellis, ne se sont pas produits en Belgique, mis à part une date à Anvers à la fin de l’année dernière. 

L'époque où Nick Cave animait la salle paroissiale de Stokrooi, dans le Limbourg, avec The Birthday Party - son tout premier concert en Belgique - est révolue. Aujourd’hui, Nick Cave, en plus d'être un musicien, un écrivain et un scénariste, est aussi une sorte de gourou et de 'chef de secte', un revirement qui s'est produit lorsqu'il a perdu de manière inattendue son fils adolescent en 2015 et a traité ce chagrin sur des albums comme ‘Skeleton Tree’ et ‘Ghosteen’. Les chansons de ces deux albums feront sans doute partie de la setlist de samedi, ainsi que celles de ‘Carnage’, l'album sorti l'année dernière.

Lors d'un récent concert à New York de Nick Cave et The Bad Seeds, accompagnés de trois choristes pour cette tournée, Cave a déclaré aux spectateur après un solo de violon de Warren Ellis : "Vous raconterez cela à vos petits-enfants". Cette phrase pourra sans doute s’appliquer tout autant pour le concert de ce samedi ! Après tout, ses spectacles ne sont pas du tout tristes, mais ressemblent davantage à une expérience transcendante ou spirituelle, une exaltation collective où l'on reprend en choeur des chansons comme "Waiting for You", "I Need You", "Henry Lee" ou "God is in the House".

Pongo : une invitation à la danse

Du côté de Couleur Café, on retrouve Pongo, la star angolaise de la musique kuduro, ce style musical énergique né dans les bidonvilles de la capitale Luanda. De son côté, elle nous rappelle que la musique peut servir non seulement à surmonter le chagrin et le désespoir, mais aussi à être une véritable invitation à la danse. 

Il y a plus de quinze ans, Engracia Domingos da Silva (le vrai nom de Pongo) a remporté un succès monstre, 'Kalemba (Wegue Wegue)', avec le combo angolo-portugais Buraka Som Sistema. Depuis que Pongo, pseudo choisi en référence à l'artiste et féministe congolaise M'Pongo Lov, s’est lancée en solo, elle continue à faire de la musique comme elle en avait l'habitude : un mélange fougueux et entêtant d'électro, de dancehall, d'afrobeat et de kuduro.

Si vous aimez la musique énergique et fougueuse, capable de vous faire oublier les embuches de la vie et de vous faire danser instantanément, optez pour cette soirée haute en couleur à Couleur Café.

Florence + The Machine : un moment captivant

Les festivals et les salles de concert que Florence Welch, la charismatique chanteuse rousse de Florence + The Machine, a réussi à enchanter de sa voix exaltée ne manquent pas. La voix de Welch est captivante et s’inscrit dans un genre musical tout à fait particulier. On peut le décrire comme de l’indie rock, mais non sans grandiloquence. 

Ses deux derniers albums nous mettent sur la voie. Aujourd’hui, le groupe jongle entre des ballades contemplatives au piano ou des chansons baroques baignées de synthétiseurs, de cordes et de guitares. "Le paradis est ici si vous le voulez", chante-t-elle sur "Heaven is Here", et cela pourrait bien être une réalité samedi à TW Classic.

Outre Nick Cave and The Bad Seeds et Florence + The Machine, sont également au programme Courtney Barnett, Whispering Sons, Zwangere Guy, Intergalactic Lovers, Sylvie Kreusch et Noordkaap. The Smile jouera également son set, le nouveau groupe des membres de Radiohead Thom Yorke, Jonny Greenwood et du batteur de Sons of Kemet, Tom Skinner. Une nouvelle formation qui se montre tout à fait à la hauteur de son prédécesseur.  

Shaggy : du reggae ensoleillé

Vous préféreriez peut-être participer à une soirée endiablée dans les Caraïbes ? C’est exactement ce que vous propose Shaggy, le chanteur de dancehall qui a connu un succès mondial avec ‘Boombastic’. La légende jamaïcaine a récemment composé un duo surprenant sur la tournée de Sting. La voix de ténor de Sting a pu être sublimée par le reggae de Shaggy, même si on ne se serait pas attendu à une collaboration aussi surprenante. 

Depuis, Shaggy signe des tubes comme ‘It Wasn't Me’, ‘Angel’ et ’Oh Carolina’. Samedi, à Couleur Café, avec son reggae ensoleillé et sa dup-pop, dans laquelle il chante tant sur le plaisir des femmes que sur l'état du monde, il transformera définitivement l'Ossegempark en un dancehall en plein air aux heures tardives - son set commence à minuit. A ne pas manquer ! 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top