Manifestation pour le pouvoir d'achat - M. Dermagne défend la présence du président du PS à la manifestation de lundi

Info | Le vice-Premier ministre PS et ministre de l'Economie, Pierre-Yves Dermagne, a défendu jeudi soir la participation de son président de parti, Paul Magnette, à la manifestation nationale pour le pouvoir d'achat organisée lundi à Bruxelles par les syndicats, critiquée par les partenaires libéraux de la Vivaldi.

De Belga

Partager cet article

"C'est normal que les socialistes soient présents aux côtés des travailleurs", a-t-il affirmé lors de l'émission Jeudi en Prime de la RTBF-télévision.

La présence de M. Magnette et de représentants d'Ecolo et de Groen à cette manifestation qui a rassemblé de 70.000 à 80.000 personnes a été dénoncée par les libéraux tant francophones - dont, dès lundi, le président du MR, Georges-Louis Bouchez - que néerlandophones, par la voix du député Christian Leysen (Open Vld), mercredi à la Chambre.

Des milliers de socialistes ont défilé lundi à Bruxelles, dont Paul Magnette, et "c'est tout à fait normal", a ajouté M. Dermagne.

"Je ne critique pas les libéraux quand ils vont manger des petits fours" dans des salons, a poursuivi le vice-Premier ministre PS.

Interrogé sur une éventuelle révision de la loi de 1996 sur la compétitivité des entreprises - qui, telle que modifiée par le gouvernement Michel, corsète les augmentations salariales hors indexation -, il a plaidé pour "redonner (aux partenaires sociaux) de la capacité de négocier" des augmentations salariales ou des primes plus élevées en fonction de la santé des secteurs.

"Là où il y a de la marge, dans les entreprises, dans les secteurs, on doit pouvoir négocier", a dit celui qui est également ministre de l'Emploi.

Il a enfin lancé un "appel fort au patronat et aux syndicats pour qu'ils négocient une anticipation de l'indexation des salaires dans les secteurs, comme la logistique, où cette mesure ne sera en principe appliquée qu'en janvier prochain.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top