Artiste de la semaine : Blu Samu, la saudade à la belge

Musique |

Salomé Dos Santos, alias Blu Samu, est originaire d’Anvers, mais vit actuellement à Bruxelles où elle rencontre les rappeurs du ’77’. L'artiste belgo-portugaise fait ses armes aux cotés de la légende du rap bruxellois, Zwangere Guy, et se retrouve sur le point de percer.

De Proximus

Partager cet article

La voix profonde et douce de Blu Samu alterne entre joie et mélancolie. À 27 ans, Blu Samu s'est déjà faite remarquer avec ses sept titres mélancoliques et rebelles, interprétés avec grâce et richesse, entrecoupés d'un soupçon d'électro expérimentale. Par moments, elle flirte avec le rap ("Turquoise", "Birds"). À d'autres, elle laisse parler sa nature mélodieuse, s'inspirant de la morna, un style musical capverdien ("Pai") ou du fado ("Amor"), une tradition musicale portugaise avec laquelle elle a grandi.

Expérimental

"Sa voix est absolument folle", déclare le producteur français Sam Tiba (producteur de Ziak, Zola, Isha, 13 Block, Vendredi Sur Mer...), avec qui Blu Samu travaille. "Avec Blu Samu, l'autotune est un jeu, et non une nécessité." Tiba l'a détachée du rap et l'a encouragée à s'essayer à des expériences plus modernes, dans la veine de FKA Twigs.

Pour son nouvel EP ‘7’, Blu Samu revient à ses racines en chantant en portugais, mais aussi en anglais et en français. Elle s'inspire de ses idoles d'enfance (Missy Elliott et Sade), du R&B britannique psychédélique (Greetea Pang) et du rap mélodieux de Tierra Whack. Le tout est recouvert d'une sauce électro mélancolique et de sonorités de la saudade, si importante à ses yeux. Blu Samu veut également se débarrasser de la séparation binaire entre hommes et femmes pour créer quelque chose de frais et de différent.

Blu Samu sera présent à Boomtown cet été, le 19 juillet à Gand.



A écouter sur Spotify : 


Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top