Remco Evenepoel a "beaucoup appris" au Tour de Suisse

Cyclisme | Venu pour poursuivre son apprentissage des courses à étapes de haut niveau, Remco Evenepoel ne s'est pas montré aussi constant qu'il l'aurait souhaité au Tour de Suisse, qu’il a terminé à la 11e place. Retour sur la semaine mitigée du Brabançon, qui s’est cependant finie en beauté avec une victoire dans le chrono de Vaduz.

De Proximus

Partager cet article

Remco Evenepoel a bouclé son Tour de Suisse sur une bonne note dimanche en remportant le contre-la-montre de Vaduz, trois secondes devant le vainqueur final Geraint Thomas. Ce premier succès dans un chrono du niveau World Tour est de nature à mettre un peu de baume au cœur du Belge, qui était arrivé en Suisse avec des ambitions qu’il n’a pu réellement concrétiser après avoir connu quelques journées difficiles.

Evenepoel – qui a eu la chance d’échapper à la vague de Covid-19 qui a déferlé sur le peloton – s’était pourtant montré offensif lors de la première étape avant, comme prévu, de se faire discret en vue de conserver un maximum d’énergie pour les étapes les plus difficiles. Le plan a fonctionné jusqu’à ce que le Brabançon s’écroule de façon un peu inattendue jeudi, avant même d’aborder la montagne, terminant à plus de deux minutes du vainqueur Alexandre Vlasov.

“J’ai commis des erreurs”

S’il n’a pu, par la suite, suivre les meilleurs dans les ascensions, Evenepoel est néanmoins toujours resté dans le coup pour un top 15, montrant des signes d'amélioration lors des deux dernières étapes. “Ce fut une semaine difficile pour moi, avec des hauts et des bas, il y avait beaucoup de difficultés, y compris les jours où j'ai perdu du temps et où j'ai manqué de fraîcheur”, a confié le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège.

Evenepoel a ajouté avoir “appris beaucoup de choses” en Suisse, reconnaissant avoir “commis quelques erreurs” qui ont certainement causé un manque de fraîcheur dans les moments cruciaux. “Mais cela me servira d’expérience pour la suite de ma carrière, et déjà cette saison en vue de la Vuelta". En attendant, le Brabançon abordera avec confiance le championnat national de chrono à Gavere ce jeudi, qu’il espère accrocher à son palmarès pour la première fois.

Les revenants Thomas et Pinot

En Suisse, d’autres coureurs se sont rassurés en vue du Tour de France. C’est notamment le cas de Geraint Thomas, qui s’est emparé de la tunique jaune à l’issue du chrono, après s’être montré très à son aise en montagne. L’ancien vainqueur du Tour, qui n’avait plus remporté le moindre succès depuis un an, est en grande forme et sera un atout précieux pour INEOS Grenadiers dans deux semaines.

De son côté, Thibaut Pinot a signé son deuxième succès de la saison dans la difficile étape de Malbun après 150 kilomètres d'échappée. Après avoir été miné par les pépins physiques ces dernières années, le Français, qui n’avait plus gagné en World Tour depuis 2019, semble bel et bien de retour à un très bon niveau.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top