League of Legends : Le mercato du LEC

League of Legends | Retrouvez dans notre dernier dossier les plus gros transferts ayant eu lieu sur la planète League of Legends durant le mercato de mi-saison. 

De Proximus

Partager cet article

Le LEC reprendra ses droits ce vendredi dès 18 heures, avec une rencontre entre la Team Vitality et les MAD Lions. Pour les équipes européennes n’ayant pas participé au Mid-Season Invitational, remporté par les Chinois de RNG, c’est une pause de deux mois qui s’achève. 

Une pause d’entre-segment souvent utilisée par les organisations n’ayant pas réalisé les performances escomptées pour opérer quelques changements au sein de leurs formations ou s'entraîner en vue du split qui s’annonce. Plusieurs équipes en ont d’ailleurs profité pour envoyer leurs joueurs en Corée du Sud pour un bootcamp de plusieurs semaines, alors que les champions de chaque région - excepté la Chine - y étaient rassemblées pour l’édition 2022 du MSI. 

Chaise musicale chez BDS

Et c’est exactement ce qu’a fait la Team BDS ,l’une des organisations européennes qui a opéré le plus de changements durant ce mercato. Leur équipe première, évoluant en LEC, avait terminé la saison régulière en avant-dernière position du classement général juste devant Astralis, et loupant donc de loin une potentielle qualification en play-offs. Cette saison régulière était aussi la première de l’organisation en LEC, après le rachat du slot de Schalke 04. 

C’est donc un tout nouveau roster qui était aligné pour le début de saison, composé majoritairement de jeunes rookies ayant évolué en LFL, et notamment sous les couleurs de la Karmine Corp, à l’image de Cinkrof, xMatty ou encore Adam. Interrogé à l’époque par Proximus Esports, Nicolas “Atomium” Farnir, manager de l’équipe croyait alors en un projet sur le long-terme :”De notre côté, on privilégie une vision sur le long terme. On a pas peur d’avoir un roster un peu rookie, mais prometteur, et qui mettra un peu de temps à se développer.”


Les rosters LFL et LEC de la Team BDS rassemblés pour un bootcamp en Corée - © Team BDS 

Il faut croire que ce pari sur la jeunesse n’aura pas pris directement. Une jeunesse qui va donc avoir l’occasion de retourner prendre un peu d’expérience en LFL. En effet, l’organisation a pris une décision déjà vue dans le haut-niveau européen, et renvoie une partie de son effectif en équipe académique. Pour le Split à venir, Adam “Adam” Maanane ré-integrera donc la formation LFL. Il sera remplacé par Tobiasz “Agresivoo” Ciba, tandis que Robert “Erdote” Nowak prendra la place du support Dino “LIMIT” Tot, renvoyé sur le banc de chauffe. Le duo mid-jungle reste identique, et c’est donc Jakub “Cinkrof” Rokicki et Ilias “NUCLEARINT” Bizriken qui officieront sur la scène du LEC. 

Chez Misifts, c’est la même stratégie qui a été adoptée, en envoyant le toplaner de l’équipe LFL, Irrelevant, prendre le relais de HiRit

Nisqy de retour sur scène 

Parmi les retours qu’on attendait de pied ferme, il y avait celui du Belge Yasin “Nisqy” Dinçer. Après l’échec de Fnatic lors des derniers championnats du monde, du changement était attendu au sein de l’organisation. Un changement qui sera finalement passé par le remplacement du topside de l’équipe, qui avait donc dit au revoir à Adam, Bwipo, exporté chez Team Liquid, et Nisqy, placé sur le banc. 

Après un split loin de la compétition, c’est chez les MAD Lions que le Belge reprendra du service en LEC. Après avoir soulevé deux fois le trophée de champions d’Europe en 2021, l’équipe de l’organisation espagnole vient de réaliser un segment plutôt décevant. Avec une septième place au classement général en fin de split, la formation est devenue la première à soulever le titre et à louper la phase de play-offs suivante. 

C’est donc pour redresser la barque que le Belge a été appelé, alors que l’équipe peine à trouver des individualités sur lesquelles baser ses plans de jeu suite aux départs d’Humanoid et Carzzy, tous les deux recrutés fin 2021 par Fnatic et Team Vitality. 

Dernière chance pour Team Vitality

La grosse déception du Spring Split, c’est sans conteste la performance réalisée par l’organisation française. Auto-proclamée comme l’une des meilleures formations du segment, l’équipe est pourtant loin d’avoir engrangé les résultats attendus. Censées jouer le titre, c’est par la petite porte que les abeilles ont accédé aux play-offs, terminant la saison régulière en sixième position. Et si les joueurs s’étaient vantés de préférer les BO3 aux B01 joués en saison régulière, il n’aura fallu que deux rencontres aux Vitality pour se faire sortir de la compétition. 

Changement il y allait donc avoir, et changement il y a eu. Et c’est le jungler de l’équipe, Oskar “SelfmadeBoderek qui se voit remercié par l’organisation. “League of Legends est un jeu complexe où différents styles de jeu doivent fonctionner ensemble. Quand deux manières de faire ne peuvent pas être mixée de manière profitable, il est important de savoir s’adapter et d’essayer de nouvelles options.” avait alors exprimé le management de l’équipe dans un communiqué diffusé sur Twitter. 

Pour le remplacer, ce n’est pas un, mais bien deux joueurs qui ont été sélectionnés par la structure. En tant que titulaire, on retrouvera  Kang “Haru” Min-seung. Si le nom peut paraitre inconnu à l’oreille d’une majorité de spectateurs, c’est pourtant une pointure du milieu dont Vitality vient de faire l’acquisition. Le Coréen faisait en effet partie intégrante du roster SSG en 2017, année où l’équipe a fini par soulever le trophée de champions du monde. 

En renfort, c’est un autre joueur qui a été appelé. Le Chinois Zhou “Bo” Yang-Bo a en effet été nommé comme remplaçant de la formation. 

Mais bon, comme le passé nous l’a prouvé : mettre la main au porte-feuille n’est pas toujours synonyme de succès dans l’esport. Espérons pour Vitality que Haru réussira là où Selfmade a échoué. 

Changements majeurs chez Astralis

Avec une dernière place plus que méritée lors du dernier split, les changements opérés du côté d’Astralis ne sont pas étonnants. Souvent identifié comme étant beaucoup trop instable dans ses performances, le toplaner Matti “WhiteKnight” Sormunen prenait la porte de sortie en premier lors du mois de mars, suivi de près par le support Hampus “promisq” Abrahamsson et le jungler Nikolay “Zanzarah” Akatov. 

Des départs qui signifient aussi le retour de joueurs qui ont déjà foulé la scène du LEC, à l’époque où la compétition était encore reprise sous le tag LCS EU. Kiss "Vizicsacsi" Tamás revient donc à la compétition européenne après un split passé chez Gamers Origin en LFL. De son côté, Andrei "Xerxe" Dragomir fait lui aussi son grand retour. Après avoir porté les couleurs de plusieurs organisations phares, comme Origen, UOL et Splyce, le Roumain vient de passer une saison au sein des Immortals, de l’autre côté de l’Atlantique. 

C’est un autre océan qu’a dû traverser Lee "JeongHoon" Jeong-hoon, nouveau support de la formation, pour rejoindre ses coéquipiers. Le sud-Coréen évoluait dans l’équipe académique de Fredit BRION, dans le circuit Challengers de la LCK. 

Voilà, c’est déjà tout pour ce (petit) mercato de mi-saison. On attend maintenant la reprise de la compétition, qui a lieu ce vendredi 17 juin. MAD Lions et Team Vitality ouvriront le bal avec le match d’ouverture dès 18 heures. Alors, qui soulèvera la coupe de ce Summer Split 2022 selon vous ? 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top