Kevin Tumba de retour au Brussels qui change de nom et qui attire trois renforts étrangers

Basket | Kevin Tumba est de retour au Brussels, a annoncé le club bruxellois de BNXT League jeudi lors de sa traditionnelle conférence de presse de fin de saison au Kinépolis.

De Belga

Partager cet article

Si deux joueurs doivent encore venir compléter l'effectif - un poste 1-2 et un joueur intérieur -, trois renforts étrangers ont été annoncés aussi jeudi par un club qui s'est assuré un nouveau naming pour les trois prochaines saisons. Ne dites plus Phoenix Brussels, mais Circus Brussels.

Ex-Belgian Lions, Kevin Tumba, 31 ans, 2m06, a joué près de quatre saisons à Murcie en Espagne avant de se retrouver libre et d'effectuer une pige en ProA en France à Fos Provence la saison dernière jusqu'en février. Cette arrivée belge dans les rangs bruxellois est accompagnée de trois renforts étrangers.

L'Allemand Ferdinand Zylka, 24 ans, qui évoluait à Karlsruhe en D2 allemande, est annoncé comme meneur chargé d'alimenter le marquoir. L'ailier lituanien Rytis Pipiras, 27 ans, 2m01, qui évoluait en Hongrie (Nyiregyhaza) la saison dernière après avoir transité en D1 et D2 allemandes, peut jouer poste 3 ou 4 et est habile à 3 points, selon son nouveau coach au Brussels, Jean-Marc Jaumin. Le Suédois Willam Gutenius, 29 ans, 2m06, un ailier fort qui peut jouer au poste 4 et 5, polyvalent, explosif". Ce sont les renforts de Jean-Marc Jaumin qui aime en eux "leur caractère et leur fighting spirit".

L'ancien Belgian Lion sera assisté de Randy Oveneke pour une nouvelle campagne en BNXT League avec l'ambition d'une place en Elite Gold au deuxième tour avec les meilleurs clubs néerlandais.

Une nouvelle convention de trois ans avec la Ville de Bruxelles a été annoncée alors que le club évoluera toujours à Neder-Over-Hembeek sauf à une ou peut-être deux reprises au Palais 12 du Heysel, à tout le moins le 16 octobre face à Spirou Charleroi.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top