Florentino Pérez règle ses comptes : "J'ai vu un Mbappé qui n'était pas celui que je voulais recruter"

La Liga | De passage dans l'émission espagnole El Chiringuito de Jugones, le président du Real Madrid Florentino Pérez est revenu sur le feuilleton Kylian Mbappé. Et le moins que l'on puisse écrire, c'est qu'il n'a pas épargné l'international français.

De Proximus

Partager cet article

Après la pluie, le déluge. Alors que le monde du football a vibré au rythme du transfert de Kylian Mbappé pendant de très nombreux mois, la signature d'un nouveau contrat de l'international français au Paris Saint-Germain n'a pas calmé les ardeurs de certains. Dans les rangs du Real Madrid, où l'attaquant de 23 ans était vivement souhaité, c'est encore la soupe à la grimace. Après le constat d'échec, c'est désormais l'heure du règlement de comptes pour la Maison Blanche. Et l'homme qui possède les clés de Santiago Bernabéu, Florentino Pérez, est évidemment le premier à dégainer.

Une pression financière

Le président de la Liga, Javier Tebas, avant lui, avait déjà lancé les hostilités en déposant plainte contre le PSG qu'il accuse de ne pas respecter les règles du fair-play financier. Toutefois, le patron des Merengues ne le rejoint pas sur ce dossier. "Le PSG n’est pas un ennemi, pas plus que City et Chelsea, nous sommes tous amis. Il y a des clubs qui ont plus de revenus non générés par le football et c’est un problème que nous devons résoudre. Soutenu par Tebas face au PSG ? Nous n'avons jamais été soutenus par Tebas, nous nous sentons lésés par Tebas et nous avons un dossier ouvert contre l'accord CVC, avec le Barça et Bilbao", pondérait-il mercredi dans El Chiringuito de Jugones à la télévision espagnole.

Florentino Pérez, lui, en veut directement au joueur qui ne semble pas avoir respecté sa parole. "Son rêve était de jouer au Real Madrid, on a voulu le faire en août dernier mais ils ne l'ont pas laissé partir. Il a continué de dire qu'il voulait jouer au Real Madrid, et quinze jours avant, la situation a changé. D'un côté, à cause de la pression politique et d'un autre par rapport à la pression financière. Il a senti un blocage et il a misé sur ce qui était le plus facile pour débloquer tout ça. Nous, ils nous ont dit qu'il avait changé. Et ça ne sert à rien de s'épancher dessus."

... et politique"

Mais ce que regrette peut-être encore plus le chef de bord des Madrilènes, c'est l'intervention du président français Emmanuel Macron dans ce dossier et le changement de comportement de Kylian Mbappé. "Il n'a pas voulu assister à un acte de sponsoring avec sa sélection, moi ça m'a choqué, le foot est un sport collectif, personne ne peut être différent. Et une série de choses aussi, qu'on lui avait proposé d'être le leader de la gestion du club... On s'est dit "ça ce n'est pas le Mbappé qu'on voulait recruter, c'est un autre homme, il a dû changer de rêve". Il est très jeune, la pression nous touche tous, le président de la République l'a appelé, forcément ça touche un jeune. Même si ça n'a pas de sens que le président français l'appelle, car il y a d'autres clubs là-bas, le président doit vouloir qu'il s'épanouisse, mais il peut aussi le faire dans un autre club. Zidane est venu à Madrid, Benzema aussi est un grand joueur. Je ne sais pas pourquoi ces choses arrivent."

En rappelant que personne n'était au-dessus du Real Madrid, Florentino Pérez en a profité pour se ranger du côté de ses supporters mais sans véritablement incendier la pépite parisienne non plus. On ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve...

Suivez le Paris Saint-Germain et le Real Madrid la saison prochaine en Ligue des champions sur les chaînes Pickx+ Sports, disponible dans l'option Pickx Sports de Proximus Pickx.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top