Les tops et les flops chez les Diables Rouges après ces rencontres de Ligue des Nations

Diables Rouges |

Avec quatre matches en quinze jours, les Diables Rouges ont eu un calendrier international difficile en cette fin de saison. Quelles conclusions pouvons-nous en tirer pour la Coupe du monde de cette année au Qatar ? Pickx Sports fait le point.

De Proximus

Partager cet article

Certains, sans parler de Kevin De Bruyne, ont pensé qu'il s'agissait d'une période internationale superflue, mais cette troisième édition de la Ligue des Nations est un laboratoire intéressant dans une année comme celle-ci. Surtout dans la perspective de la Coupe du monde au Qatar cet automne, c'était un test important pour le sélectionneur Roberto Martínez. C’est en septembre qu'aura lieu le dernier rassemblement avant le départ de la sélection belge pour le Moyen-Orient en novembre.

Avec une défaite humiliante contre les Pays-Bas (1-4), une victoire confortable à domicile contre la Pologne (6-1), un match nul décevant contre le pays de Galles (1-1) et une victoire en Pologne (0-1), les Diables Rouges ont connu un parcours irrégulier dans cette première partie de la campagne de la Ligue des Nations. Mais ce qui est peut-être encore plus important pour Martínez, qui a lui-même mis l'accent sur la préparation à la Coupe du monde, c'est l'évaluation individuelle de ses joueurs.

Ils ont marqué des points

La satisfaction de cette période internationale est sans aucun doute Leander Dendoncker en tant que pion droit de la défense à trois. Après la débâcle contre les Pays-Bas, il a eu sa chance en tant que remplaçant de Dedryck Boyata, qui a démontré lors des derniers matches qu'il n'est pas du tout en forme. Le joueur de Wolverhampton est de toute façon une certitude dans la sélection de Martínez en raison de sa polyvalence et de sa fiabilité, mais il a prouvé contre la Pologne et le pays de Galles qu'il peut également aspirer à une place de titulaire lors de la prochaine Coupe du monde. Avec le passage de Toby Alderweireld en position centrale dans la défense à trois, les Diables Rouges semblent avoir trouvé un nouvel équilibre en défense.

Leandro Trossard grimpe également dans la hiérarchie grâce à une bonne campagne en Ligue des Nations. L'ailier de Brighton a marqué des points lors de la victoire 6-1 à domicile contre la Pologne, notamment grâce à son entrée remarquée avec deux buts magnifiques ! Chaque fois qu'il est sur le terrain, il est une vraie menace et quelque chose se passe. Plus encore que lorsque Eden Hazard est sur la pelouse. Si le capitaine ne retrouve pas ses jambes de feu au Real Madrid d'ici novembre, Trossard peut rêver d'une place de titulaire.

Un troisième joueur qui a sorti son épingle du jeu lors des quatre derniers matchs est Youri Tielemans, le successeur supposé de Kevin De Bruyne en tant que patron de l'équipe nationale. Avec Leicester, il a connu une saison médiocre et lors de la précédente période internationale en mars, il a déçu, mais le jeune milieu de terrain qui vient d'avoir 25 ans s'est repris. Contre les Pays-Bas, il a débuté sur le banc, mais il a ensuite regagné sa place aux dépens de Hans Vanaken. Surtout lors du dernier match contre la Pologne, Tielemans a fait du Tielemans avec des passes propres, un pressing élevé et beaucoup de courses.

Timothy Castagne mérite également une mention honorable : en tant que défenseur polyvalent, il est toujours un lien fiable sur le flanc. Il pourrait même jouer dans le centre de la défense. De plus en plus, il fait pencher la balance en sa faveur, Thomas Meunier pourrait commencer à craindre pour sa place.

Mention satisfaisante

Le double Soulier d'or Hans Vanaken a d'abord été titulaire, mais il a perdu des points face au Pays-Bas. Par la suite, Martínez ne l'a utilisé que sporadiquement et il n'a pas pu peser comme il l'a fait au Club de Bruges pendant des années. Vanaken n’a pas été mauvais, mais peut faire mieux. Toby Alderweireld et Jan Vertonghen ont été très critiqués après le 1-4 contre les Pays-Bas, mais ils se sont repris lors des matchs suivants. Alderweireld en particulier a montré par son leadership et son excellente relance que sa nouvelle position de défenseur central offre des perspectives pour un avenir proche.

Les autres habitués ont également fait ce qu'ils avaient à faire. Kevin De Bruyne a prouvé une fois de plus qu'il détermine le niveau de performance des Diables. Lorsque la star de City est d'humeur, il est le joueur clé de l'équipe. L'homme des ouvertures et de la grinta. Yannick Carrasco, Simon Mignolet, Axel Witsel, Dries Mertens, Thorgan Hazard, Thomas Meunier, Dennis Praet, Michy Batshuayi, qui s'est montré plus efficace en tant que remplaçant qu'en tant que joueur de base : il n'y avait pas grand-chose de nouveau à dire à leur sujet. Eden Hazard a montré des éclairs de son génie, mais il a été trop en retrait pour inspirer de la confiance avant la Coupe du monde.

Parmi les nouveaux venus, c'est Loïs Openda qui s'est le plus illustré. Malgré le peu de minutes qui lui ont été accordées, le nouveau venu dans l'équipe de Martínez a montré qu'il pouvait supporter ce niveau de jeu et pourrait être une option intéressante en attaque à l'avenir. Ses bonnes entrées contre la Pologne et le pays de Galles demandent confirmation en septembre.

Inquiétant

Il y avait beaucoup de spéculations et d'attentes de la part de certains jeunes avant le début de la compétition. Nous parlons ici d'Arthur Theate, Alexis Saelemaekers, Charles De Ketelaere et d'Openda. Nous avons déjà évoqué ce dernier ci-dessus, ce qui signifie que le reste se retrouve dans la dernière catégorie : celle des joueurs qui se sont loupés. Mais il faut bien dire que Martinez ne leur a pas accordé beaucoup de temps de jeu. Saelemaekers n'a même pas eu de minutes, bien qu'il ait remporté le titre national avec son club, l'AC Milan. Cela indique un manque de confiance de la part de l'entraîneur.

Theate a eu sa chance, notamment en tant que titulaire contre le pays de Galles, mais il n'a pas pu convaincre. Il a joué avec les tripes, mais il était souvent trop négligent dans son exécution ou trop irréfléchi dans son positionnement. Il est clair que le défenseur de Bologne doit encore franchir des étapes pour devenir un élément permanent. De Ketelaere a à peine eu sa chance, malgré son statut de grande promesse du football belge. Cela montre que Martínez a encore des doutes sur la capacité du joueur de Bruges à évoluer au plus haut niveau... à moins que son profil ne soit pas assez clair. Est-il un numéro 10 ou un attaquant, un ailier ou un milieu de terrain?

Il y a aussi quelques joueurs qui devraient être très inquiets quant à leur avenir avec la sélection. Comme Boyata, qui a été une déception lors des deux derniers matchs et a été beaucoup critiqué. Il en va de même pour Brandon Mechele et Adnan Januzaj. Aucun des deux n'a eu droit à une seule minute de jeu. Si ce n'est pas maintenant, lors de cette "campagne test", alors quand ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top