Plusieurs acteurs belges majeurs réaffirment la place de l’esport et de la VR dans l’éducation

Esports | Lors d’une conférence organisée dans les salles de la Fondation Universitaire Stichting , plusieurs acteurs majeurs de l’écosytème belge esportif ont ré-affirmé l’importance de l’esport et des technologies telles que la réalité virtuelle dans le champ de l’éducation. Sammy Mahdi, le secrétaire d’état responsable de la Loterie Nationale, qui est partenaire avec la Fédération Belge d’Esport, a lui aussi pris la parole. 

De Proximus

Partager cet article

C’est dans l’enceinte de la prestigieuse Fondation Universitaire Stichting qu’avait lieu ce mercredi 8 juin une conférence sur la place de l’esport et de la VR dans l’éducation des plus jeunes générations. Pour l’occasion étaient rassemblés des représentants de plusieurs acteurs présents dans l’écosystème belge, à l’image de la VUB, de l’ULB, de l’organisation EGO, la Fédération Belge d’Esport mais aussi la Loterie Nationale, partenaire de la BESF depuis la mi-juillet 2021. 

C’est avec une petite remise en contexte qu’a débuté la conférence. Préparée par l’entreprise Deloitte, cette dernière a permis de rappeler le développement grandissant de l’esport au sein de nos frontières. Une présentation qui a aussi remis notre écosystème national, légèrement en retard sur ses pairs, dans un système européen global ayant largement profité de la crise sanitaire pour se développer. Pour rappel, près de 46% des consommateurs belges interrogés affirmaient en 2021 avoir augmenté leur consommation d’esport durant la pandémie, notamment grâce à des programmes comme la Proximus ePro League, en tête du classement. 

Mais la majeure partie de ce rendez-vous portrait bien sur l’intégration des champs d’activité que sont l’esport et la réalité virtuelle dans l’éducation de nos générations futures, de plus en plus amenées à consommer et utiliser ces contenus et technologies. Ce sont donc plusieurs responsables académiques qui se sont alors succédés, développant point par point les objectifs des écoles impliquées mais mettant en lumière les différentes applications déjà mises en place. 

On retiendra par exemple le Minecraft Learning Lab, mis en place par le Sint-LievensCollege, et qui permet à ses étudiants d’être introduits aux notions basiques du latin. Une initiative parmi tant d’autres qui se sert des opportunités offertes par ces nouveaux mediums pour les mettre au service de l’éducation. 

Samy Bessi, vice-président de la BESF, en a ensuite profité pour rappeler les objectifs de la fédération à ce sujet et ré-affirmer la position de la BESF qui pousse vers une intégration grandissante de ces secteurs dans notre système éducatif : “L'éducation fait partie des cinq piliers sur lesquels la BESF base sa politique d'action. Elle joue donc un rôle prépondérant dans la nouvelle stratégie de la fédération, qui a su s'entourer d'acteurs comme Jos Verschueren, connu en Belgique pour la mise en avant du côté éducatif dans tout ce qu'il entreprend avec la VUB.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top