Les Belges feront-ils preuve de suffisamment de volonté face à une Pologne renaissante ?

Diables Rouges |

Mardi prochain, les Diables Rouges joueront leur quatrième match de Nations League. Après s'être écrasé contre les Pays-Bas (1-4), avoir gagné de manière convaincante contre la Pologne (6-1) et s'être heurté à un mur au Pays de Galles (1-1), il s'agit maintenant de gagner à Varsovie. Sinon, il sera très difficile d’aller chercher la première place de leur groupe.

De Proximus

Partager cet article

Après le coup dur contre les Pays-Bas, puis la réplique contre la Pologne, le train des Diables semblait avoir enfin quitté la gare. Roberto Martinez espérait faire la différence contre le Pays de Galles, la bête noire des Diables, grâce à l’apport de sang frais. S’il a permis d’ouvrir la marque grâce à un but de Youri Tielemans (0-1, 50e), les Belges ont ensuite oublié de tuer le match et les Gallois ont égalisé à la 86e via Brennan Johnson. Et le train de caler à nouveau.

Pas de De Bruyne, Carassco et Meunier

Pendant que les Belges partageaient à Cardiff, les Néerlandais ont aussi fait jeu égal avec la Pologne (2-2) à Rotterdam. Les Diables ont donc toujours la possibilité de sauter leurs voisins du nord dans le groupe 4. Les Pays-Bas occupent la première place avec 7 points tandis que la Belgique est deuxième avec 4 unités. La Pologne a le même nombre de points mais une différence de buts inférieure.

Pour rester dans le sillage des Pays-Bas, une victoire contre la Pologne est nécessaire mardi. Les Diables Rouges devront faire sans Kevin De Bruyne, Yannick Carrasco et Thomas Meunier à Varsovie, car ils seront au repos. "De Bruyne a suffisamment donné, et Carrasco aussi", a déclaré le sélectionneur national, qui a réagi nerveusement aux critiques de la presse et s'en est également pris aux arbitres du match à Cardiff. On ne sait pas non plus si Romelu Lukaku participera au dernier match. L'attaquant de 29 ans s'est blessé lors du match contre les Pays-Bas et son statut reste incertain.

Un adversaire difficile plein de volonté

Les Diables qui joueront contre la Pologne n’auront probablement pas la tâche aussi facile que lors du match aller. Les Polonais se sont rassurés en tenant les Pays-Bas en échec, 2-2, chez eux. Un résultat encourageant, surtout que l’entraineur Czeslaw Michniewics avait laissé Robert Lewandowski au repos. Ce sont Matthew Cash et Piotr Zielinski qui se sont chargés d’alimenter le marquoir, pour donner une avance de 0-2 à leur pays. Mais Klaassen et Dumfries ont permis aux Néerlandais de remonter rapidement ce score.

Memphis Depay a manqué un penalty dans les derniers instants du match, ce qui a privé les Pays-Bas d’une victoire 3-2 et a permis à la Pologne de sortir victorieuse sur le plan mental. "Nous savions que cela allait être difficile ici", a déclaré la Pologne après coup. "Mais nous avons montré notre volonté. Nous nous sommes battus de la manière la plus intense qui soit." Espérons que les Belges sauront faire preuve de la même volonté mardi prochain au stade national de Varsovie, puisque Lewandowski sera également de la partie.

Suivez la rencontre de l'UEFA Nations League entre la Pologne et la Belgique ce mercredi 14 juin à 20h45 sur RTL-TVI.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top