Yves Lampaert s'offre le gratin du chrono sur le Tour de Suisse

Cyclisme | Il y a trois ans, Yves Lampaert s’adjugeait de façon quelque peu inattendue le second contre-la-montre du Tour de Suisse à Goms. Si le Belge a toujours été à l’aise dans l’exercice, personne ne s’attendait à ce qu’il devance le champion du monde en personne.

De Proximus

Partager cet article



En juin 2019, Yves Lampaert prend le départ du Tour de Suisse en guise d’ultime préparation pour le Tour de France. Pour les coureurs belges, l’envie d’arriver sur la Grande Boucle au zénith de leur forme deux semaines plus tard est d’autant plus grande qu’elle démarre cette année-là de Bruxelles. À l’époque, le natif d’Izegem sort d’un bon printemps, marqué par plusieurs places d’honneur sur les classiques – notamment une troisième place sur Paris-Roubaix – et sur les contre-la-montre de courses à étapes.

Rien, pourtant, ne présageait sa superbe victoire dans le deuxième et dernier chrono du Tour de Suisse, où plusieurs cadors de la spécialité se sont donné rendez-vous. D’autant plus que le coureur de la Deceuninck-Quick Step d'alors ne se classe qu’à la quinzième place du chrono inaugural de 9,5 bornes dans l’Emmental. Après avoir disputé les six étapes suivantes dans l’anonymat, le champion de Belgique en ligne de l’époque allait surprendre son monde dans le contre-la-montre de Goms.

"Je ne m'y attendais pas du tout"


Dans un effort individuel sur un tracé long d’un peu moins de 20 kilomètres sans la moindre difficulté, Lampaert signait un temps de 21:58.52, devançant son coéquipier danois Kasper Asgreen de 5 secondes et un autre Danois, Soren Kragh Andersen, troisième à 10 secondes. L'Australien Rohan Dennis, champion du monde en titre du chrono et deuxième du classement général, prenait la sixième place, relégué à 19 secondes du Belge.

Pour les observateurs, mais aussi Lampaert lui-même, qui ne pensait pas du tout battre une telle concurrence, la surprise est totale. “C'est incroyable, je ne m'y attendais pas du tout. Je sais que je suis bon dans cet exercice mais de là à battre les spécialistes, c'est autre chose. C'est fou", se réjouit-il à l’arrivée. "Je savais que sur une distance pareille, je pouvais faire un bon chrono. Battre des spécialistes comme Küng et Dennis, c'est une autre paire de manches.”

Quelques jours après avoir abandonné lors de la difficile dernière étape de l’épreuve, le Flandrien terminera deuxième du championnat national du chrono derrière un intouchable Wout van Aert. Trois ans plus tard, en 2021, Lampaert créait une nouvelle fois la surprise en étant couronné champion de Belgique au nez et à la barbe de son coéquipier et grand favori Remco Evenepoel.

Une fois de plus, dans le sport tout est possible !


Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top