Ces Polonais qui ont marqué le championnat de Belgique

Jupiler Pro League |

Alors que la Belgique s’apprête à défier la Pologne dans le cadre de la Nations League, Proximus Pickx vous propose un focus sur des joueurs polonais qui ont marqué le championnat de Belgique de leur empreinte.

De Proximus

Partager cet article

Il n’y a pas eu un nombre immense de joueurs polonais à fouler les pelouses de Belgique, mais quelques-uns ont malgré tout laissé une trace dans l’histoire de notre championnat. On pense ainsi à Grzegorz Lato, Wlodzimierz Lubanski, Marcin et Michal Zewlakow, Marcin Wazilewski et Lukasz Teodorczyk.

Lukasz Teodorczyk

C’est le plus récent à avoir marqué les esprits. En arrivant en provenance du Dinamo Kiek à l’été 2016, l’Anderlechtois n’a pas eu besoin d’un grand d’adaptation puisqu’il s’est directement montré ultra performant, alignant les buts avec une facilité déconcertante, claquant 7 buts lors de ses 10 premiers matchs de championnat. Il terminera la saison avec 30 buts en 53 matchs toutes compétitions confondues, dont 1 en Coupe, 7 en Europa League et 22 en championnat. La saison suivante sera un peu plus compliquée, l’attaquant ne performant pas à la même hauteur. Il partira ensuite à Udinese sans s’y imposer. Son retour en Belgique du côté de Charleroi sera un échec, puisqu’il ne plantera qu’un seul petit but en 17 apparitions.

Marcin Wazilewski

Le défenseur polonais restera à jamais associé à la grave blessure, une double fracture ouverte de la jambe, subie lors d’un match contre le Standard quand Axel Witsel lui brisa la jambe. On pensait que la carrière du Polonais allait s’arrêter là, mais avec son caractère de battant, ‘Wazil’, comme le surnommaient affectueusement les supporters d’Anderlecht, il parvint à revenir. Véritable chouchou du public, il était réputé pour son jeu rugueux, à la limite du correct. Sa blessure et son caractère en ont fait une véritable légende du club avec qui il a été champion en 2007.

Marcin et Michal Zewlakow

Des frères qui cartonnent du côté de Mouscron à la fin des années 90 début 2000, forcément, on pense aux Mpenza. Mais deux autres gaillards, jumeaux qui plus est, ont marqué le Cannonier et le championnat belge : Marcin et Michal Zewlakow. Marcin était attaquant, Michal arrière gauche. Le premier a performé avec les Hurlus, mais également avec Gand par la suite. Son frère, lui, a joué à Anderlecht après Mouscron où il a pu remporter plusieurs titres de champion. Michal est également une légende du football polonais puisqu’il est encore aujourd’hui le recordman du nombre de caps en équipe nationale (102).

Grzegorz Lato et Wlodzimierz Lubanski

Imaginez Harry Kane débarquer à Eupen cet été. Irréel ? C’est pourtant ce qui est arrivé à Lokeren en 1980 quand Grzegorz Lato débarque au Daknam. Troisième avec la Pologne de la Coupe du Monde 1974, il en avait terminé meilleur buteur avec 7 réalisations. Contacté par Pelé himself pour signer au New York Cosmos, le buteur polonais préfère signer en Belgique où il n’inscrira toutefois que 12 buts en deux saisons. S’il est venu à Lokeren, ce n’est pas par hasard. Un autre Polonais de renom, Wlodzimierz Lubanski, y évoluait depuis 5 ans déjà. Jusqu’à ce que Robert Lewandowski le dépasse, il était le meilleur buteur de la sélection nationale. Il a lui aussi participé à la glorieuse campagne à la Coupe du Monde 1974. Ensemble, ils ont permis à Lokeren de s’affirmer sur la scène belge et de découvrir la coupe d’Europe.

Suivez la rencontre de Ligue des Nations entre la Belgique et la Pologne ce mercredi 8 juin dès 20h45 sur RTL TVI.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top